GMT Pile à l'heure

La Ligne du Devoir

Matam: Haro sur le baudet ! Dossier réalisé par Habib KÂ, Chef du bureau régional de Matam, Thilogne

Farba Ngom serait-il sur le déclin, à la fin d’une suprématie ? Ou serait-il simplement victime d’une

conspiration ? En tout à Matam, tout le monde semble fermer les yeux sur une anomalie avec les défis tolérés. Et, pour couronner le tout, tout se décline par des initiales, allez savoir : ceux qui n’ont pas été choisis prétendent avoir renoncé de leur propre gré, ce qui n’est pas leur dernier mot. Et si les réseaux sociaux s’en mêlent, bonjour les dégâts.

À Matam, le tout-puissant griot du président est contré par d’anciens amis appuyés par des puissants lobbies financiers. Mais quand on apprend que Macky Sall tolère et encourage même les listes parallèles, il faut se poser des questions.

Ainsi à Orefondé, le maire sortant, natif d’un petit village d’alentour et poulain de  Farba Ngom, est récusé par les habitants de la ville.

À Thilogne, le maire sortant est sur le point de partir pour laisser le fauteuil à Mamadou Elimane Kane, un anti-Farba juré. ils étaient tous en conclave ce dernier dimanche d’octobre à Thilogne :  un ambassadeur itinérant, un sénateur (?) protégés de potentats locaux pour soutenir MEK, l’ambassadeur veut aller seul, malgré l’injonction des parrains…

À Orefondé et Thilogne, Farba persona non grata ? Inimaginable il y a peu.

Ami de Amadou Bâ,  Farba Ngom doit se résoudre à arrondir les angles avec le beauf de AB, mais l’autre ne veut pas descendre de son piédestal.

Le département de Kanel aussi est dans la même tourmente.

%d blogueurs aiment cette page :