GMT Pile à l'heure

La Ligne du Devoir

Décès du khalife de Louboudou: « Le 7ème fils sera le 4ème Khalif », avait dit le plus que vénéré Cheikh Ahmadou Bamba Mbacké Par H. Kâ

Louboudou, village de la commune de Keur Momar Sarr, est en deuil suite au rappel à Dieu de son khalife  Cheikh Ahmadou Bamba Ndiaye, ce dimanche 14 novembre.

Il aura vécu 108 ans !! Lui, c’est Cheikh Ahmadou Bamba Ndiaye, khalife de Louboudou. Il est parti aussi discrètement qu’il a vécu ce dimanche 14 novembre 2021 laissant tout un village et une bonne partie de la communauté de la Khadriya dans l’émoi et la consternation. Il a été inhumé le même jour, à côté de son père Cheikh Ahmad Ndiaye.

Mame Bamba Ndiaye est l’illustration de la symbiose parfaite qui a régné entre les grands érudits de ce début du 20e siècle. En effet, il se raconte que son père Cheikh Ahmadou Ndiaye, fondateur du village, dans sa quête d’un guide, s’était rendu auprès de Cheikh Ahmadou Bamba, Khadimou Rassoul pour lui faire allégeance. Celui-ci, au bout de trois mois passés  à l’observer, lui aurait fait savoir qu’il n’était pas son guide. Non sans lui indiquer d’aller “vers le Nord, vers Saint-Louis” où il va rencontrer Cheikhna Cheikh Sadbouh.

Lors de cette rencontre, Serigne Touba lui aurait prédit que son septième fils serait son quatrième khalife et qu’il aurait une longue vie. Et Mame Bamba Ndiaye vécut 108 ans.

Mame Bamba, comme l’appelaient affectueusement ses disciples, a consacré toute sa vie à la lecture et à l’apprentissage du Coran. En vrai soufi sur  la voie de Cheikhna Cheikh Sadbouh, il a œuvré pour la modernisation de Louboudou. « C’est grâce à lui que notre localité a été électrifiée. Et c’est toujours lui qui a amené l’eau dans le village. Il a construit des mosquées, des écoles coraniques et en a ouvert plusieurs dans tout le pays’’, témoigne son petit-fils Cheikh Talibouya Ndiaye.

Il était arrivé à la tête du khalifat en 2003 et a beaucoup œuvré dans le domaine social.

%d blogueurs aiment cette page :