GMT Pile à l'heure

La Ligne du Devoir

Commune de la Patte d’oie : Tout savoir sur les élections territoriales du 23 janvier 2022

Tout semble être en ordre de bataille pour le fauteuil de maire de la commune de patte d’oie en perspective des élections territoriales du 23 janvier 2022. À la date du 13 novembre 2021, sept (7) listes ont été publiées.

Il s’agit de la liste de BBY (sans surprise dirigée par le maire sortant membre de la grande majorité présidentielle). Il faudra souligner l’absence ou la défection de Maodo Diouf, responsable de l’Apr, de Youssoupha Niang responsable de l’Apr : ce dernier dirige une liste parallèle.

Cependant, cette liste regorge de toutes les ressources et identités remarquables (Badienou Gokh, délégués de quartier, acteurs communautaires, présidents d’Asc).

Elle a finalement intégré, à la dernière minute Mme Aminata Sow, déléguée générale à la solidarité nationale et Mme Fabineta Ndiaye, toutes deux membres de l’APR et qui ont la particularité de faire figurer leurs lieutenants immédiats dans les listes concurrentes.

À titre d’exemple Alioune Badara Séne, récemment promu au niveau de La délégation générale à la solidarité nationale, est investi sur une liste concurrente ainsi que d’autres membres de BBY. Il en est de même du jeune Matar Guèye, agent de la Cmu et membre de Gir.

Cette liste garde toutes ses chances avec la parité parfaite (l’honorable, Mme Marie Thérèse Aïda Seck dirige la proportionnelle en plus du maillage communal correct).

La liste Alternative citoyenne est dirigée par un fonctionnaire de la Direction de l’Automatisation du Fichier, en l’occurrence Coumba Ndofféne Sène.

Curieusement, l’opinion est soucieuse de la règle de l’impartialité qui pourrait prendre un coup avec M. Sène. Moralement, les fonctionnaires engagés dans le processus ou intervenants devraient garder une certaine neutralité ce qui n’est pas le cas avec la candidature de M. Sène. La liste est dirigée à la proportionnelle par le responsable des jeunes de l’Afp, M. Amath Thiam, réputé pour ses diatribes à l’endroit du maire sortant et investi à cause de ça.

La coalition Yewwi Askan wi, est dirigée par la Présidente nationale des femmes de Pastef, Mme Maïmouna Dièye. Toutefois, elle n’a pas réussi à faire l’unanimité.

Il y a eu les défections de M. Ibrahima Diamé, ancien édile et certains membres de Taxawu Dakar, par exemple le coordonnateur M. Abdoulaye Diagne ou encore Abdoulaye Diallo.

Cette liste respecte la parité parfaite. Mais, la tête de liste proportionnelle fait partie des « impactés » du BRT qui ne réside pas dans la commune.

La coalition Convergence démocratique bokk gis gis est dirigée par le Président Bara Sall, lieutenant de Pape Diop. Un cacique et ancien membre du défunt Conseil de la République pour les affaires économiques et sociales (Craes), la proportionnelle est dirigée par un ancien conseiller municipal résident de Grand Médine.

La liste Défar sa gokh est dirigée par Youssoupha Ninag, membre de l’APR et dissident de la liste BBY. La proportionnelle est dirigée par M. Sougoufara (méconnu du champ politique local), habitant du quartier de SOPRIM.

Quant à la La Grande coalition Wallu Senegaal, elle est dirigée par M. Malick Traoré du PDS et non moins fonctionnaire de la ville de Dakar ainsi que Mme Adama Diop, présidente des femmes libérales de la commune de patte d’oie. La parité a été respectée.

La Grande coalition Geum sa bop ferme la marche. Mme Fatou Coulibaly pilote la majoritaire et M. Coundou dirige la proportionnelle. Tous les deux habitent la cité Patte d’oie. Cité qui n’est pas à confondre avec la commune.

Manifestement, la compétition s’annonce intéressante en perspective.

 

%d blogueurs aiment cette page :