GMT Pile à l'heure

La Ligne du Devoir

Baccalauréat 2022-Clôt du dépôt des dossiers en mode Fast-track: Des candidats accablés Compte rendu : Chérifa Sadany Ibou-Daba SOW

Prévu pour le 14 janvier 2022, la clôture du dépôt des dossiers des candidats aux baccalauréats a finalement eu lieu ce  lundi 10 janvier. La consternation se lisait  sur le visage des candidats, devant le CAOSP situé à Castor.
Le Centre académique  de l’Orientation scolaire  et professionnelle  (CAOSP) a reçu ce mardi 11 janvier des candidats venus déposer leurs dossiers de candidatures au baccalauréat 2022.

Alors que la date de clôture était prévue pour le 14 janvier selon le communiqué de l’Office du BAC signé Sossé Ndiaye, les candidats n’ont pas compris l’accélération de la date de clôture des dépôts des dossiers. Crispés, ils ont envahi la Direction des examens, concours professionnel et certifications pour plus d’explications. « Ils nous ont demandé de patienter jusqu’à 11 heures pour voir ce qu’ils peuvent faire pour nous. C’est désolant ! Depuis 9 heures, je suis venu avec mes dossiers au complet, espérant déposer tranquillement. À ma grande surprise,  j’apprends que les dépôts ont été bouclés depuis hier. Imaginez comment je dois me sentir. Nous avons essayé de négocier. J’attends toujours de voir mais je pense qu’ils sont catégoriques, qu’il n’y aura pas de négociation puisque le médecin qui effectue la visite médicale est parti et on a besoin de son cachet pour valider le dossier»,  nous informe Serigne Deck, candidat individuel.

D’après Mouhamed Diop, le problème  du Sénégal c’est le manque de communication dans les services publics. « Je n’ai entendu nulle part que la clôture des dépôts se fera le 10 janvier. Déjà plusieurs qui sont présents ici reviennent de l’Office du bac. Ils pensaient que c’était là-bas le lieu de dépôt des dossiers. Une amie a été mal informée à l’Office du Bac, sur le mois de début des dépôts. Ce n’est pas sérieux. Cette situation est récurrente partout. Pour avoir un permis, un visa, un passeport, un extrait de naissance, même un relevé de notes,  c’est le même problème qu’on rencontre. C’est nous, jeunes, qui en payons les pots cassés à chaque fois », fustige-t-il, en colère.
VIGILE À CHEVAL 
Pendant que certains découragent et boudent, d’autres résistent et espèrent toujours trouver une solution. Sauf que la présence du vigile n’arrange pas : en querelle avec quelqu’un et très à cheval sur le respect des mesures barrières contre la Covid-19,  le vigile demande aux candidats de quitter gentiment les lieux ou d’aller patienter un peu loin de la porte d’entrée. Une suggestion que les candidats n’approuvent pas. Malgré le soleil, ils comptent passer la journée devant le CAOSP, nourrissant l’espoir de déposer leurs dossiers même si la clôture a été faite  ce lundi 10 janvier.
%d blogueurs aiment cette page :