GMT Pile à l'heure

La Ligne du Devoir

À mon fils Bougane Guèye Dany Ndiapaly GUÈYE

Si l’euphorie, l’ego surdimensionné sont la mère des batailles, la modestie et le contrôle de ses pulsions en sont le glaive qui trace le chemin ombrageux pour accéder au pouvoir. C’était vraiment beau hier quand les populations sénégalaises t’apercevaient assis côte-à-côte avec la mère d’Ousmane Sonko à Bignona.

Cher fils, si la situation désespérée du Sénégal reste ta principale et profonde préoccupation, peu devrait importer ta position dans n’importe quel dispositif déjà établi, même sans ta présence. Le seul et unique fait d’y être convié,  à cette assemblée, suffisait largement. Jamais tu ne devrais réclamer ta part dans ce partage, si partage il ya, du gâteau ou des différents rôles assignés par-ci par-là. Le Sénégal n’est et ne saurait être un taureau de tamkharit où chacun se permettait de l’immoler puis d’en faire, avec sa chair, un TongTong national. Si le destin de ton cher Sénégal te préoccupe tant, cher fils, reviens sur ta décision de quitter la coalition pour enfin la rejoindre sans condition aucune. La seule urgence qui vaille est de mettre en chantier une forte stratégie pour délivrer le peuple sénégalais de ses éternels geôliers.

Mon cher fils, écoute très bien les conseils d’un oncle. Ousmane Sonko n’est pas ton alter-ego tant que tu n’auras pas réussi ce que lui-même a déjà réussi : le leader incontesté et incontestable de l’opposition. Aucun membre de toutes les coalitions confondues de l’opposition n’a jusqu’ici fait mieux que lui. Malgré toutes les tracasseries qu’on continue à lui faire subir, ce grand combattant “nianthio” reste zen et imperturbable. Reconnaissez-lui son courage quand même et vous membres de l’opposition, dites-nous qu’est-ce que vous voulez ou que cherchez-vous. Taisez vos égo surdimensionnés et acceptez de vous ranger tous derrière ce grand combattant. Refuser de le faire ressemblerait à une trahison, un coup de poignard que vous aurez vous-mêmes planté dans le dos du peuple sénégalais. Interrogez votre conscience et que la modestie inonde vos cœurs et esprits afin que vous parveniez à distinguer le bien du mal. Vous tous derrière Ousmane Sonko, vous réussirez à délivrer tout un peuple. Le peuple observe.

%d blogueurs aiment cette page :