GMT Pile à l'heure

La Ligne du Devoir

Wardini-Le poids de l’Afp, le choc des ambitions

Soham El Wardini est finalement sortie par la grande porte pour se maintenir dans la course pour la mairie de Dakar ; ballottée entre son appartenance à la majorité et mal payée en retour pour sa solidarité oppositionnelle, elle entrouvre la porte avec Bunt bi : elle est en effet tête de liste du parti Union citoyenne /Bunt bi.

La Benno de Yewwi prend la porte

Choisir Soham El Wardini candidate de Yewwi Askan wi pour Dakar aurait relevé de l’inceste : membre de la mouvance présidentielle pour son appartenance à l’Alliance des Forces de Progrès de Moustapha Niass, sa proximité avec Khalifa Sall qu’elle a remplacé à la mairie de Dakar était une gêne pour le pouvoir et sa coalition Benno Bokk Yakaar ; Soham El Wardini était-elle avec eux tout en étant contre, rejetant l’emprisonnement de Khalifa Sall pour pratique indue qu’elle reprendra même à son compte, d’après le journal Les Échos cité le Premier octobre dernier ? « Cette année, nous l’avons utilisée (NDLR : la caisse d’avance) dans la gestion de la Covid parce que nous n’avions pas de quoi acheter du riz. Nous l’avons toujours votée, mais jamais utilisée. Parce que quand j’ai demandé au président de la République de nous la donner, il a répondu non. Nous y avons touché parce que simplement il y avait cas de force majeure», a révélé Soham Wardini ». Exposant le débat entre caisse d’avance et dèpenses diverses.

Soham El Wardini aurait ansi réactivé la caisse d’avance pour acheter du riz distribué aux 19 communes d’arrondissement en pleine pandémie.
Si le président a fermé les yeux sur l’affaire, Khalifa Sall et Yewwi pouvaient-ils être des supplétifs de Benno et désigner Soham el Wardini à la place de Benno ? Pouvaient-ils créer une situation bâtarde pour une candidature qui ne serait ni du Benno ni tout à fait de Yewwi ?
Le drame de la maire de Dakar a été de ne pas comprendre le litige qu’elle infligeait à la coalition de l’opposition et de n’avoir pas été conséquente en comprenant la majorité â laquelle elle appartenait de facto. Barthélémy Diass n’a pas mis les gants pour se faire comprendre, lui dont la candidature était attendue depuis les louvoiements et l’absence sur le terrain de Khalifa Sall après son élargissement de Rebeuss.
À l’analyse, le choix logique de la Toussaint 2021 a pu sauver les apparences pour un Khalifa Sall : Soham el Wardini aurait pu paraître comme une pièce commune du puzzle que construisent le président Mack Sall et son ancien président. En prenant la porte, elle met fin à une situation assez simple qui n’aurait jamais dû entraîner la poussée de fièvre vécue entre Taxawu Dakar, Yewwi Askan Wi et Soham El Wardini.

P. MBODJE

%d blogueurs aiment cette page :