GMT Pile à l'heure

La Ligne du Devoir

Vaccins : Les laboratoires efficaces en cas de nouvelles résistances Ils pourront modifier assez rapidement la composition des façons

Le coin couronné du Dr Dièye

Vaccins à ARNm 

Les laboratoires efficaces

en cas de nouvelles résistances

Ils  pourront modifier assez rapidement

la composition des façons

Des cas de thrombose signalés aussi avec J&J

Bonsoir, Doc ! Ce vendredi 9, la communauté scientifique démontre qu’elle tâtonne : à travers les explications laborieuses des laboratoires, le variant démontre l’incapacité de traiter le virus en anticipant sur des copies qui ne sont jamais conformes ?

Oui, au début il y a eu beaucoup de tâtonnements. Et c’est tout à fait normal : on n’avait aucune expérience avec ce virus. Il fallait tout découvrir au fur et à mesure. Et il y a eu par la suite une belle coordination et coopération de la communauté scientifique internationale qui a permis la mise sur le marché de ces vaccins. Et les recherches continuent. Il y a une meilleure prise en charge des patients Covid. Comme tout médicament,  il y a ce qu’on appelle “la vraie vie” après les essais cliniques. Et cette dernière,  va permettre d’optimiser l’utilisation de ces médicaments.

Il est très compliqué d’anticiper les variants. On risque d’avoir la même chose que le vaccin contre la grippe : tous les ans, on change de formulation du fait de la mutation du virus. D’où l’intérêt des vaccins à  ARNm. Avec cette nouvelle technologie,  les Laboratoires pourront modifier la composition des façons assez rapidement, rendant leur efficacité plus grande en cas de nouvelles résistances

Ok pour une deuxième injection mais pas avec AstraZenega, a dit hier l’Agence européenne du Médicament ; n’est-ce pas là un désaveu qui ajoute au désarroi ?

Pour l’instant c’est juste une recommandation de la Haute autorité de la Santé-HAS- et non l’agence européenne du médicament. Je ne dirais pas un désaveu, mais plutôt une mesure de précaution ou d’anticipation d’éventuels effets secondaires chez les sujets jeunes. Cependant,  l’OMS demande d’être prudent et ne recommande pas de mélanger deux vaccins.

Que faire alors, surtout avec le mix français ?

Comme l’ont affirmé  l’agence européenne et l’OMS, le rapport bénéficie risque est largement supérieur. De toute façon, il faut s’attendre à d’autres recommandations. Il y a encore des essais en cours avec ces vaccins. D’ici là fin de l’année, nous aurons d’autres données qui vont aboutir à de nouvelles recommandations.

____

Dernière information : Des cas de thromboses signalés avec le vaccin Johnson&Johnson. Comme je l’avais souligné,  c’est la même technologie que le vaccin AstraZeneca avec l’utilisation d’un vecteur viral. Toutes les personnes qui attendaient ce vaccin (1 seule injection) risquent d’être déçues.

_________

Nota : Vaccins à ARNm (L’acide ribonucléique messager, ARN messager ou ARNm)-Les originaux restent au coffre, les copies sont transmises à l’usine ! Les ARN messagers (ou ARNm) sont comme ces copies, des molécules chargées de transmettre l’information codée dans notre précieux génome, pour permettre la synthèse des protéines nécessaires au fonctionnement de nos cellules. Attention, ce message s’autodétruira rapidement : les ARN messagers sont en effet des molécules très fragiles. (Inserm)

%d blogueurs aiment cette page :