GMT Pile à l'heure

La Ligne du Devoir

Touba la sainte: Pour des mesures urgentes très spéciales contre le coronavirus H. KA, Thilogne

Les nouvelles qui nous viennent de la capitale arachidière du Sénégal ne sont guère reluisantes : après Dakar et Thiès, la pandémie de la Covid-19 a fini d’installer ses quartiers à Diourbel. L’épidémie touche les sujets jeunes, mais emporte plus les personnes âgées de plus de soixante ans qui souffriraient de comorbidité.

Les propos du docteur Mamadou Dieng, médecin-chef du district de Diourbel, laissent entrevoir l’imminence de prise de mesures plus radicales dans la lutte contre la pandémie. En effet note-t-on,  ” pratiquement tous les acteurs de la lutte sont interpellés avec l’avènement de cette deuxième vague, de recrudescence de cas graves et de nombreux décès ; et aujourd’hui, autour du gouverneur de la région, nous avons tenu une réunion du Comité régional de Gestion des Épidémies (CRGE) pour examiner la situation et décliner les stratégies pour permettre une meilleure maîtrise de l’épidémie au niveau de la région”.

Dr. Mamadou Dieng

Il faut constater que depuis le premier cas importé de Covid-19 noté dans la région de Diourbel, le 11 mars 2020 par un émigré venant d’Italie, 102 décès ont été enregistrés à la date du 22 janvier 2021, 1.200 cas contaminés confirmés. Pendant que 546 décès et 3.365 cas confirmés sont notés sur toute l’étendue du territoire, Dakar, la capitale, et Thiès occupant les deux premières places.

Docteur Mamadou Dieng a par ailleurs fait remarquer que l’épidémie touche pratiquement les sujets jeunes, mais que la mortalité est beaucoup plus accentuée chez les personnes âgées de plus de soixante ans qui souffriraient de diabète, d’insuffisance rénale, de tension artérielle, ou de toute autre maladie infectieuse chronique. Il a aussi déploré que “les personnes arrivent dans des situations de gravité extrême, parfois elles font 48 heures, 72 heures avant de décéder”, les délais de recours aux services de prise en charge étant largement dépassés.

D’où la nécessité, a souligné le médecin-chef, “d’améliorer la détection préventive de ces cas et leur prise en charge”.

Ainsi donc, Diourbel avec ses 102 morts et 1.200 cas contaminés est la troisième région la plus touchée par la pandémie.

La résurgence de la Covid-19, comme à Dakar et à Thiès n’impose-t-elle pas de nouvelles mesures restrictives dans cette région densément peuplée, notamment Touba la Sainte, ville carrefour, ville de flux commerciaux intenses ?

Les autorités administratives auront le loisir d’évaluer l’efficacité d’un couvre feu, et d’un état de siège comme un remède contre la Covid-19 qui en plus paralyse presque tous les secteurs de l’économie.

%d blogueurs aiment cette page :