GMT Pile à l'heure

La Ligne du Devoir

Près de 3% des 3.685 écoles de Dakar ont été inondés Par Khadidiatou GUEYE Fall

Au Sénégal, les élèves font les épreuves d’examen dans des écoles inondées. Il ne s’agit pas seulement de la période des examens. Mais il est noté qu’à chaque rentrée scolaire, au mois d’octobre, certains établissements pataugent dans les eaux de pluie. Cette situation est vivement décriée par les élèves victimes de certaines maladies. En outre, les concernés exigent une réhabilitation des écoles sénégalaises et un système de drainage adéquat des eaux de pluie afin de prévenir les inondations.

écoles inondées Dakar

La question de l’inondation au Sénégal pose problème. Les structures sanitaires ont été au centre de cette situation. Les écoles et lycées n’ont pas été épargnés. En cet hivernage 2020, certaines écoles de la banlieue ont été envahies par les eaux de pluies. Les écoles sont habituées des faits. Chaque année, des cas d’écoles inondées sont notifiés soit au premier jour de la rentrée soit à quelques jours de l’examen.

Cette année, des élèves ont passé leurs épreuves sous les eaux avec des salles de classes inondées. C’était le cas à l’école Pikine 20/B de Guédiawaye. Une vidéo a fait le tour des réseaux sociaux dans laquelle les élèves en classe de CM2 passent leur examen les pieds dans l’eau stagnante dans les salles de classe et dans la cour de l’école.

D’après certaines sources, c’est un problème de drainage des eaux de pluies qui serait à l’origine. Car le système de drainage des eaux du quartier de Sam Notaire, où elle se situe, n’a pas fonctionné correctement. En effet, quelques minutes après le démarrage de la dernière épreuve, les eaux de pluie venant du quartier ont subitement envahi la cour de l’école et les salles de classe, selon elles.  Par ailleurs, la rentrée des classes de l’année scolaire 2019-2020 était plus qu’inquiétante. La quasi-totalité des écoles étaient sous les eaux.

A cette période, 106 établissements scolaires ont été envahis par les eaux. Soit 49 écoles au niveau de l’académie Pikine-Guédiawaye, 25 dans le département de Dakar et 32 à Rufisque). Sur les 3685 écoles que compte la région de Dakar, les 2,95% ont été engloutis par les eaux.

Cette situation a été vivement déplorée par les citoyens particulièrement les principaux concernés.

 Eveline Diatta, une jeune étudiante âgée de 23 ans, déplore cette situation : « C’est ahurissant et déplorable ce que l’on voit sur facebook. Des enfants qui passent les examens dans des salles de classe remplies d’eau, c’est déplorable dans la mesure où les conditions ne sont pas remplies pour une bonne concentration des élèves en période d’examen ».

Selon Eveline, l’Etat doit dégager les fonds nécessaires pour éviter ce genre de situation ; il devrait savoir que gouverner c’est prévoir. « D’aucuns diront que c’est une situation exceptionnelle dans un contexte de Covid-19 mais s’il avait mis les fonds nécessaires pour moderniser l’école sénégalaise, ces infrastructures seraient utilisables toute une année même en période d’hivernage car les eaux de pluie seraient drainées hors des cours et salles de classe.

 

Pour lire la suite de l’article, consultez le gratuitement à la page 3 de notre journal ou téléchargez le :

%d blogueurs aiment cette page :