GMT Pile à l'heure

La Ligne du Devoir

Pour que Dakar soit comme Kigali: L’urgence autoritaire Par Gorguez DIOP

Le Rwanda aura à ses dépens traversé des épreuves innommables dans son histoire récente avant de se lancer dans une telle entreprise salutaire d’urbanisation comme…arme pacifique de (re)construction massive de Kigali, la capitale, pour à jamais reléguer dans les poubelles de la préhistoire tous ces ferments de corruptibilité comportementale que représentaient ses cadres de vie réfractaires à toute homogénéisation nationale au-delà de terreaux sociaux fertilisant et perpétuant les préjugés inter-ethniques ayant débouché sur l’irréparable!

C’est donc dire, par rapport à ce qui se dessine au Sénégal, sur constatation d’un vécu quotidien des plus préoccupants, où le désordre ambiant tend à devenir la règle, que face à une telle désuétude criarde de normes urbanistiques vitales, c’est plus vers un scénario regrettable de multiples fronts aux lourds préjudices sociaux que nous risquons de voir prospérer sans remède sur le territoire national.

Or dans ce pays où l’on veut éradiquer les maux majeurs qui nous assaillent, on y a tendance également à ne pas nous souscrire dans ce qui s’avèrerait comme la solution passant par des déguerpissements incontournables, comme si c’était l’omelette qu’on voudrait sans devoir au préalable casser les œufs !

Le Sénégal n’est pas seulement Dakar. Et qui dit vouloir refaire cette région lourdement hypothéquée dans son développement rationnel devrait en même temps ou parallèlement chercher à appliquer les mêmes remèdes escomptés pour inscrire les autres collectivités tant communales, départementales que régionales dans les mêmes logiques d’urbanisation susceptibles de désamorcer toutes ces bombes sociales à retardement dont la puissance destructive est aisément mesurable à l’aune du désordre, de l’insécurité et des incertitudes croissants.

Gorguez DIOP

Email : gorguezdiop@gmail.com

%d blogueurs aiment cette page :