GMT Pile à l'heure

La Ligne du Devoir

Moussa Sané, Député APR, membre de Benno Bokk Yakaar: « La bataille de Dakar entre Benno et Taxaw Ndakaaru n’aura pas lieu » Entretien dirigé par Charles Thialys SENGHOR

Honorable Moussa Sané, en tant que responsable politique à Grand-Yoff, quel commentaire faites-vous de la sortie de Adama Faye contre le président Macky Sall ?

La sortie d’Adama Faye est maladroite et inopportune : on ne s’adresse pas comme de cette manière à un président de la République ; il mérite le minimum de respect quelles que soient vos relations familiales. En revanche, nous, notre relation avec le président est basée sur un projet politique pour le Sénégal émergent et pour Grand-Yoff. En adoptant cette attitude, Adama Faye vient de lancer un défi à tous ceux qui œuvrent pour une union des cœurs. Un tel comportement est inacceptable. Je pense qu’Adama Faye doit revenir à la raison. Nous défendrons becs et ongles ce qui nous lie avec le président, à savoir le projet politique. Nous ne verserons jamais dans des histoires de famille. Nous défendons un projet avec des armes conventionnelles.

A votre avis, le parti doit-il prendre des sanctions contre lui, en tant que membre de l’APR ?

C’est la direction du parti qui va apprécier les sanctions. Je suis commissaire politique de l’Alliance pour la République (Apr). Le parti doit prendre toutes ses responsabilités pour que cela ne se reproduise plus. Trop, c’est trop !

A l’approche des élections locales, êtes-vous, personnellement, un potentiel candidat à pour la mairie de Grand-Yoff ?

Je suis effectivement un potentiel candidat pour la mairie de Grand/Yoff. Cette commune a besoin aujourd’hui d’avoir un député maire pour accélérer son développement parce que c’est à l’Assemblée nationale que se départage le budget du Sénégal. Mieux, je suis le coordonnateur de la Centrale de la communauté casamançaise de Dakar et sympathisants. Et à Grand-Yoff, c’est cette communauté qui domine.

Qu’est-ce que vous aimeriez changer dans votre commune de Grand-Yoff ?

Nous voulons changer radicalement le visage de notre commune qui est entre les mains de l’opposition depuis très longtemps et où rien n’a été fait ; et franchement, notre ambition n’est autre que de dérouler le programme du président Macky Sall avec Promoville qui prévoit de nouvelles routes de désenclavement, la voirie et l’éclairage public. Franchement, nous voulons faire de Grand-Yoff la commune témoin du plan Sénégal émergent. Accélérer son développement en un temps record avec la vision du président Macky Sall.

Comment entrevoyez-vous la bataille de Dakar entre la coalition présidentielle et l’opposition, notamment Benno taxawu Ndakaru ?

La bataille de Dakar risque de ne pas avoir lieu si c’est avec la coalition Benno taxawou Ndakaaru qui n’existe que de nom. Les Dakarois sont déçus de cette coalition qui n’a rien réalisé dans la capitale. Toutes les réalisations sont du gouvernement. C’est avec le président Macky Sall que Dakar est en train de changer de visage. Lors des prochaines élections locales, nous démontrerons que la coalition Benno bokk yakaar est majoritaire partout ; nous avons gagné les élections présidentielles de 2019 dans toutes les communes de Dakar et inchallah ce nous rééditerons le coup.

Ziguinchor va être aussi très disputé. Quelles sont aujourd’hui les chances de la coalition Benno bokk yakaar qui s’illustre déjà par ses divisions ?

À Ziguinchor, le Benno bokk yakaar va se retrouver, c’est clair ; les responsables savent que c’est dans l’unité qu’on va largement gagner.

Comment votre coalition fera-t-elle face à cette opposition très déterminée à en finir avec le régime du président Macky Sall ?

Notre coalition Benno bokk yakaar fera face à cette opposition de mauvaise qualité qui n’a pas une vision positive pour le Sénégal. Les Sénégalais ont bien compris que le président Macky Sall est l’homme de la situation. C’est lui qui a un projet, une vision pour transformer ce pays. Elle ne peut pas en finir avec Macky sall parce qu’elle est minoritaire.

En quoi ces tournées du président Macky Sall sont-elles importantes pour le vécu des Sénégalais ?

La tournée du président Macky Sall est plus que nécessaire. Cela nous permet de faire le suivi et l’évacuation des engagements pris lors de ses conseils des ministres décentralisés, mais également lancer de nouveaux projets, s’enquérir de la situation du pays, rencontrer tous les segments, les personnes ressources qui expriment leurs besoins de pouvoir voir et rencontrer le président de la République. Aujourd’hui, même l’économie régionale flambe, les hôteliers se frottent les mains franchement. Il fut un temps, les présidents n’allaient dans les régions que pour faire leurs compagnes présidentielle ; 5 ans après, ils reviennent. Ce temps est révolu maintenant avec le président Macky Sall il vient de faire sa 6ème visite pour Kaffrine ; c’est vraiment à saluer. En tout cas moi qui ai eu la chance de l’accompagner, j’ai vu une population surexcitée.

Revenons en Casamance où les 3 départements avaient été gagnés lors de la dernière Présidentielle par l’opposition portée par Sonko. A votre avis, comment le pouvoir pourra-t-il s’en sortir aux locales ?

Les Casamançais savent faire la différence entre les élections présidentielle et les locales ; ce sont des élections entre des fils et filles de la Casamance et je vous assure que le Benno Bokk yakaar réuni est beaucoup plus fort que n’importe quelle coalition. Donc à mon avis les responsables de la Casamance sont conscients des enjeux du moment et les Sénégalais sont conscients aussi que donner une mairie à l’opposition est un vrai retardement pour le développement du Sénégal.

%d blogueurs aiment cette page :