GMT Pile à l'heure

La Ligne du Devoir

Malgré la pandémie, les layennes ont célèbré “Adjibo Dahiya Lahi” Khadidiatou GUÈYE Fall

141ème édition de l’appel de Seydina Limamou Laye

La communauté layenne a célébré ce lundi 15 mars l’appel de Seydina Limamou, cette année, d’une manière particulière. En sa 141ème édition, cette célébration commémore l’anniversaire de l’appel de Seydina Limamou Laye. “Adjibo dadjialahi” traduisant “, venez répondre à mon appel”, est l’expression qui a valu à cette célébration. Cette année, la pandémie n’a pas freiné les disciples à répondre à l’appel. Contrairement à l’année où la Covid franchit les frontières à quelques heures de l’appel, la 141ème édition exige le respect des mesures barrières pour se tenir. Gestes qui ont été respectés à la lettre.

Appel 2019

À 9heures, Diamalaye de Yoff se voit envahi de disciples. À quelques encablures du lieu, des connaissances se saluent par “lahi”, les mains sur la poitrine, une manière d’éviter les contacts. Habillés en blanc, comme d’habitude, les disciples ajustent leur masque à l’entrée du lieu saint. Des femmes, en grande majorité, des enfants, tous psalmodient le nom d’Allah. Le blanc rehausse le décor, en file indienne, les pèlerins s’installent en laissant paraître une petite distance entre eux. Par un mouvement d’ensemble, ils claquent les doigts tout en harmonisant les chants religieux.

Le thème de cette année est orienté sur le rôle de l’éducation dans la lutte contre l’extrémisme. Ce thème était prévu pour l’édition 2020, mais la surprise générale de la pandémie avait changé le programme.

Très actif, Pape Médoune Fall est un membre du dahira Guédiawaye et en même temps membre du comité d’organisation du Dahira. Son rôle est d’orienter les pèlerins et leur rappeler les mesures barrières pour éviter la propagation du virus. La tâche qui lui est assignée vient de son organisation, son Dahira. Cette entité est conçue pour l’apprentissage et le renforcement spirituel qui regroupe des milliers de personnes.

Le format de la célébration est une première, Covid oblige. Pape Médoune Fall, membre de la l’organisation nous en dit plus :”L’appel de cette année a été particulier car les contextes différents. Nous sommes en temps de Covid, une pandémie dont souffrent tous les pays du monde. Et pour y survivre, il faut respecter un certain nombre de mesures comme éviter de se serrer la main, éviter les rassemblements. C’est pour cette raison que nos autorités à travers un communiqué de presse ont demandé aux pèlerins de célébrer cet événement au niveau de leurs localités, d’où à Yoff layenne la foule n’a pas été dense et le tout répondait aux règles strictes des mesures barrières”.

Pour Pape Médoune, cette année à l’occasion de l’appel, il est essentiel de noter que les pèlerins ont respecté les recommandations des subordonnés du Khalif général des layenne.

A l’issue de la cérémonie officielle à Yoff, Mouhamadou Al Amine Laye et ses frères ont formulé des prières pour que paix revienne dans le pays. Des prières ont été aussi faites à l’endroit des khalifes généraux du Sénégal. Les tensions qui ont animé le pays ces derniers jours ont été abordés. En somme, la célébration de l’appel de Seydina Limamou Laye rappelle en partie, la vie, les œuvres et les enseignements de celui.

%d blogueurs aiment cette page :