GMT Pile à l'heure

La Ligne du Devoir

Macky-Macron: Deux présidents “giflés”… Par Mame Gor NGOM, Rédaction centrale, Le Devoir

Macky Sall a été en février-mars dernier “giflé” par des manifestations massives et violentes. Il essaie de “reprendre la main”. Emmanuel Macron est secoué par une crise réelle marquée par la révolte des “gilets jaunes”. La gifle que lui a administrée récemment un de ses compatriotes est le symbole de l’assombrissement de son futur immédiat.

Est-ce audacieux de comparer Emmanuel Macron à Macky Sall ? Le président français est à son premier mandat, le Sénégalais est presque en milieu de second mandat. Il pose des actes qui laissent penser qu’il travaille pour une troisième candidature. Comparons donc leur vécu actuel et leurs horizons immédiats, leurs perspectives.

Sall, mille doutes…

Macky Sall à la peine en février-mars dernier, avec les événements liés aux accusations de viols contre Ousmane Sonko, cherche “à se reprendre”. Des discours, des promesses, des rencontres avec des “jeunes désœuvrés” et une tournée économique aux allures de campagne électorale avant la lettre.

Pourquoi une telle débauche d’énergie ? Une volonté de contrôler les collectivités locales dont la capitale Dakar et s’offrir une légitimité vers..une troisième candidature, susurre-t-on. Toutefois, les contestations notées ça et là, la forte détermination de l’opposition et une partie de la Société civile, la colère ambiante et les difficultés socio-économiques ne sont pas pour faciliter les choses.

La publication des sondages n’étant pas de mise, il n’y a certes pas des leviers pour mesurer la popularité d’un président au Sénégal, mais il est clair Sall n’est pas à ses “heures de gloire”. Mille doutes. Milles incertitudes.

Macron presque Out…

C’est plus simple en France. A 10 mois de l’élection présidentielle, un sondage de “l’internaute”démontre que la plupart des Français pensent qu’Emmanuel Macron ne sera pas reconduit. Et les chiffres sont sans équivoque. 51% des Français souhaitent qu’un “nouveau courant politique” émerge pour la prochaine élection présidentielle, 59% souhaitent voir émerger “une nouvelle personnalité politique”. Si le paysage politique ne devait pas être bouleversé jusque-là, les Français semblent souhaiter que les lignes bougent, lit-on.

Possibles perspectives…

Quelles perspectives à l’Hexagone ?

43% des sondés se disent favorables à une candidature unique à gauche dès le premier tour contre seulement 26% qui ne le souhaitent pas et 31% qui ne savent pas encore. Les sympathisants de gauche sont 74% à souhaiter une candidature commune, 13% ne le souhaitent pas. La page Macron est ainsi presque tournée. Fera-t-il comme Francois Hollande en renonçant à une candidature perdue d’avance ?

Une lueur d’espoir : les Français dans leur majorité considèrent très nettement, “à ce stade, qu’aucun rival ne ferait un meilleur président que lui.”

Que dire de Macky Sall ? Il faudrait d’abord qu’il négocie ce tournant à la suite d’une crise violente qui a fait un peu plus d’une dizaine de morts. Ensuite, lever le doute sur ses intentions en déclarant ou en “renonçant” à une troisième candidature. Enfin, savoir gérer avec tact les bouleversements qui seront issus de l’un ou de l’autre choix.

En tout cas, il est un président déjà averti, “giflé” par des jeunes qui savent “vivre avec le danger” pour se faire entendre. Macron a essuyé des gifles au figuré lors des dernières élections régionales en France. Auparavant, il a été giflé au propre par un activiste qui affirme avoir détesté son “sourire menteur”. Deux présidents giflés…

%d blogueurs aiment cette page :