GMT Pile à l'heure

La Ligne du Devoir

Louis, le fils Noir du Gouverneur colonial Faidherbe

A l’heure où nombre de citoyens souhaitent la démolition et le remplacement de la statue de Faidherbe située en face de la Gouvernance de Saint-Louis, un coin d’histoire nous revient en mémoire.

En effet, peu de gens savent que le Gouverneur Louis Léon César Faidherbe a eu un fils avec une très jeune sénégalaise de 15 ans, Dioncounda Sidibé. Celle-ci était sa servante et, à l’époque, il était courant qu’un colon se «marie» avec sa bonne sans l’épouser vraiment, car l’Eglise catholique et les usages coloniaux n’acceptaient pas de bonne grâce ce qu’ils considéraient alors comme un concubinage.

Le fils de Faidherbe, appelé Louis comme son père, a été élevé par la femme française que l’ancien Gouverneur colonial épousa par la suite. Il vécut en France où il y fit une école d’officiers, puis intégra au Sénégal, à titre indigène, le corps des tirailleurs sénégalais, et non, comme il aurait été possible, un corps français.

Le jeune Louis Faidherbe est mort de la fièvre jaune en 1881 à l’âge de 24 ans, mais la tradition orale évoquera un suicide dont son métissage aurait été la cause. Il était en effet rejeté à la fois par les négociants et militaires européens qui le considéraient comme un nègre et par la société mulâtre, qui voyait en lui l’héritier du gouverneur qui avait fini d’achever leur suprématie économique.

Sa plaque tombale se trouve dans le cimetière catholique de St-Louis.

Mohamed Bachir Diop

%d blogueurs aiment cette page :