GMT Pile à l'heure

La Ligne du Devoir

Inauguration du TER: Fin de la confusion

Un glissement sémantique avait favorisé la confusion entre réception, baptême et inauguration. Le 14 janvier 2019, Marième Faye Sall a composté son ticket pour un voyage-test sur le Train Express régional (Ter) et le chœur des laudateurs a crié à l’inauguration de deux premières rames du Ter. Macky Sall, les 42 bien visibles même tout à la Présidentielle, ne relève pas le comique de la situation. Bien au contraire : l’essentiel était le ter sur rail, le ter fonctionnait à l’électricité et au gaz, pour en boucher un coin à tous ces Cassandre.

Ce qu’il ne faut plus retenir, c’est le projet ; il est devenu concret ce lundi avec la mise en service du Ter. Le 14 janvier 2019, on avait promis la grande vitesse (160 kilomètres) pour un projet ne devant pas excéder six mois.

Oublions alors les reports, le coût, la précipitation avec laquelle Macky Sall en vite officielle a fait un détour par Alstom et la surprise générale pour un projet sans avant-projet, ni primaire, ni détaillé.

Macky Sall reconnaîtra d’ailleurs l’erreur avec une sous-évaluation des montants mobilisés pour les impactés.

Si le coût final ne sera jamais connu, le Ter va enfin se présenter aux Sénégalais ce jour, 27 décembre.

Après les spéculations, les rancœurs et les manifestations, la réalité se vivre sur Ter.

%d blogueurs aiment cette page :