GMT Pile à l'heure

La Ligne du Devoir

Eau : Barth plonge à sec et patauge Son contre-forum est une fuite à mort

CONTRE-FORUM MONDIAL DE L’EAU A DAKAR

Barthélémy Dias maintient

le bras de fer avec Macky Sall

Une fuite en avant avec l’affaire Ndiaga Diouf

Le maire de Dakar s’est distingué par son refus de participer au 9e forum mondial de l’eau à Dakar ; il accuse les autorités étatiques de s’être accaparées de l’organisation de l’événement, pourtant décrochée de haute lutte, par la mairie de Dakar. Ce bras de fer enclenché par le maire de Dakar cache mal le rebondissement du dossier judiciaire de son dossier judiciaire sur la mort de Ndiaga Diouf qui pourrait lui coûter sa carrière politique s’il venait à être condamné.

 

« Le forum mondial de l’eau est un forum des territoires, ce n’est pas un forum des Etats. La candidature du forum a été portée par la ville de Dakar et non par l’Etat du Sénégal. On ne peut pas accepter d’être invité à notre propre anniversaire. Ce n’est pas possible ». C’est par ces mots que le maire de Dakar a justifié son refus de participer au 9e forum mondial de l’eau qui se tient au Sénégal du 21 au 26 mars et dont les travaux ont été ouverts hier lundi le 21 mars 2022 à Diamniadio par le président de la République. Les justifications des organisateurs de ce forum n’ont pas pu convaincre Barthélémy Dias. Il a lancé le même jour son propre forum dans les locaux de sa mairie de la ville de Dakar.
A l’ouverture, Barthélémy Dias a donné sa vision de comment les questions de l’eau peuvent être gérées. Sous le thème de “L’eau à Dakar et Dakar dans l’eau“, il a remis en cause les alternatives mises en place par le gouvernement pour régler les difficultés en eau et un assainissement, notamment le plan Orsec. Le maire de Dakar propose la création de stations d’épuration et l’extension du réseau d’assainissement dans les localités, entre autres.

Mais cette énième confrontation est la résultante de l’inimitié entre Macky Sall et le fils de son compagnon, Jean-Paul Dias, même si Barthélémy Dias a soutenu qu’entre lui et le président Macky Sall, il n’y aura aucun rapport tendu.

Confrontation

Après sa victoire éclatante lors des dernières élections territoriales, Barthélémy Dias encourt un gros risque avec le procès en appel sur la mort de Ndiaga Diouf qu’il a interjeté. Le parquet a requis cinq ans de prison contre l’édile de la capitale sénégalaise. Cette sentence dont le verdict sera connu le 18 mai prochain n’a pas l’heur de plaire au nouveau maire qui avait pourtant promis de travailler avec le président de la République pour le bien de ses concitoyens.
Ce nouveau coup porté par Barthélémy Dias montre sa détermination à aller jusqu’au bout dans sa confrontation avec le président Macky Sall et son régime.
L’ancien maire de Sicap Sacré-Cœur Mermoz, conscient de ce qu’une condamnation ferme pourrait lui coûter dans le cadre de sa carrière politique, ne va rien lâcher. En cas de condamnation, il pourrait être mis au garage comme l’est actuellement Khalifa Sall, devenu par son entregent maire honoraire de la capitale sénégalaise. Dans cette bataille politique, le maire de Dakar ne ratera donc aucune occasion pour marquer sa résistance. En raison des enjeux et des défis à venir.
Barthélémy Dias, à défaut de Khalifa Ababacar Sall, privé de ses droits civiques, pourrait devenir un candidat sérieux à sa succession à la tête du mouvement Taxawu Sénégal à l’élection présidentielle de février 2024.
Sa victoire aux dernières élections territoriales sous la bannière Yewwi Askan wi et son courage politique peuvent être de bons atouts. C’est cela même qui l’a porté à la tête de la mairie de ville de la capitale sénégalaise. Il ne voudra donc pour rien au monde rater ce virage qui pourrait le mener à la candidature à une élection présidentielle. C’est le défi qu’il entend relever en se donnant tous les moyens pour échapper à une condamnation qui le priverait de cette marche vers le sommet.

Sergio RAMOS

%d blogueurs aiment cette page :