GMT Pile à l'heure

La Ligne du Devoir

Déthié Fall: L’Abc qui brailla Pathé MBODJE

*Le discours est encore timide, plus émotif que raisonné qui se veut « au service du peuple ». Vaste programme d’un sacrifié qui manifeste son signe de vie et son appel d’air aux populations sénégalaises prises à témoin.

Déthié Fall braille fort et se fait Abc, c’est-à-dire partenaire majoritaire d’une formation dont il est exclu, lui fort justement pour ne pas avoir saisi le message de Idrissa Seck qui a trouvé son chemin de Damas avec Macky Sall, alors que l’ex-numéro II voulait rester dans le maquis de Diamniadio, la quadrature du cercle politique d’un chef d’Etat dont la vision s’arrête à un croisement qui ressemble pourtant aujourd’hui à une ville fantôme.

 Comme tous les numéro 2, Déthié Fall est sacrifié sur l’autel des intérêts du président ou secrétaire général national d’une formation ayant migré de la gauche vers la droite ; il partage cet honneur avec d’illustres gens qui ont refusé de jouer à la girouette et faisant jouer une conviction sans équivoque.

Dans son cas pourtant, il est loisible de se demander s’il n’avait pas calculé son coup, de manière à tirer un peu la couverture de son côté, après les fréquentes déconvenues de la formation Rewmi suivant la descente aux enfers de Idrissa Seck puni pour son instabilité. Le départ  de Abdourahmane Diouf post-élection ressemble en effet à la conclusion d’intellectuels qui, faute de démettre le champion tombé au champ des élections, s’en éloignent pour ne pas tomber dans la même damnation populaire qui brûle les vaincus : tous deux ingénieurs savent lire entre les lignes et se donnent un avenir de dignité qu’ils ont mis du temps à découvrir. Déthié Fall et Abdourahmane Diouf traduisent ainsi la lame de fond qui menaçait de les emporter en même temps que Idrissa Seck, « cadavre politique dont on a fréquemment annoncé la mort et qui respire encore ».

 Il suffit : Déthié Fall a subi de sort de tous les seconds dans la volonté de survie et de dignité de celui qui a refusé l’injustice et magnifié la survie dans la dignité et l’honneur. Djibo Kâ goûtera aux mêmes délices en 1998 lorsque, à la surprise générale, il sortira des législatives avec un groupe parlementaire : deux ans auparavant, il s’était opposé avec la dernière énergie au parachutage d’Ousmane Tanor Dieng à la tête d’une formation dont il s’estimait l’héritier présomptif.

L’alternance multipliera les martyrs, véritables héros de la société votante. Ainsi, Idrissa Seck, « actionnaire majoritaire » du Parti démocratique sénégalais dont il a été chassé dans un processus perçu comme volonté d’imposer Karim Wade, sortira major des opposants à Wade en 2007 et sera récompensé dans sa « martyrisation sociale » par un règne sans partage dans sa régionale natale, Thiès.

Techniquement, la conclusion de Déthié Fall devrait être la suivante : rejeter Idy, c’est rejeter à la fois Mansour Faye et Ahmed Fall Braya pour délit de proximité et de collusion avec l’ennemi Macky Sall. Avec Abc, Déthié Fall prend sa liberté en 2021 et se voudra politique, tout politique, seulement politique au service du peuple, comme il dit ; le Médiateur aussi, qui veut respirer l’air de la liberté en 2021 et reprendre goût à la politique. Tous deux feront face non seulement au maire actuel et alliés supposés ou réels dans la conquête de la municipalité et du Conseil départemental de Saint-Louis, mais aussi à Mary Teuw Niane auquel Mouhamed Bachir réserve le Département (lire en page  5), mais aussi à l’ancien édile de la ville qu’est Cheikh Bamba Dièye.

L’héritier de son père poserait cependant moins de difficultés à l’analyse : répondeur automatique de l’opposition, Cheikh Bamba Dièye se fait généraliste, réagit aujourd’hui plus par rapport à l’actualité touchant ses amis de l’autre côté (menaces de dissolution de la formation de Ousmane Sonko Pastef/les Patriotes, débaptisation de l’avenue du général de Gaulle à Saint-Louis, tunnel de Soumbédioune,..) que comme un exclusiviste Ndar Ndar ; il se veut député du peuple, dépassant le corset régionaliste.

%d blogueurs aiment cette page :