GMT Pile à l'heure

La Ligne du Devoir

Dénicheur de talents, Idrissa Seck toujours perdu par son management Par Charles SENGHOR

Idrissa Seck est-il incapable de s’adapter à son environnement et à son temps ?

Idrissa Seck, leader du Parti Rewmi peine à atteindre son objectif de devenir le cinquième président de la République après avoir raté le virage de 2007 où il rêvait de devenir le quatrième. Il finira deuxième avec 14,86 % des voix, lors du premier tour, derrière Abdoulaye Wade (55,90 %), abandonnant son slogan Idy4Président. Renouvelé en 2012, Idrissa Seck subira le même sort au grand bénéfice de son ancien camarade, Macky Sall. En février 2019, le même Macky Sall anéantira ses ambitions dès le premier tour de l’élection présidentielle.

Malgré ces échecs répétés, l’ancien Premier ministre de 2002 à 2004, Idrissa Seck, se distinguera par sa capacité à dénicher des talents pour sa formation politique, Rewmi, créée après sa brouille avec le président Abdoulaye Wade qui l’a conduit en prison.

Mais, malheureusement, l’ancien Premier ministre, pourtant décrit comme un meneur d’homme, ne dure pas avec ses recrues. Il est accusé à tort ou à raison de mauvaise gestion de ses ressources humaines, voulant toujours imposer ses désidérata à tout le monde, obliger autrui à se plier à ses convenances… En somme, il est considéré comme un homme qui refuse de s’adapter à son environnement et à son temps…

Pour lire la suite de l’article, consultez le gratuitement en ligne à la page 5 de notre journal ou téléchargez le :

%d blogueurs aiment cette page :