GMT Pile à l'heure

La Ligne du Devoir

Courrier: Demain le Sénégal ? Vovo Bombyx

Merci Grand-frère pour ton analyse objective et profonde.

Plusieurs analyses ont été produites dans ce numéro du journal Le Devoir daté du 1er novembre 2021

Au-delà de la prospective (elle s’arrêtera provisoirement en 2024), l’occasion était peut-être belle, comme rappelé du reste, de dresser un premier bilan – provisoire- des «  ministres de la Toussaint » comme existent dans l’histoire de l’Algérie, les «  enfants de la Toussaint »

Je peux comprendre toutefois que l’échéance brûlante du dimanche 23 janvier 2022, mobilise toutes les énergies

L’histoire politique à venir du Sénégal sera marquée par trois temps forts :

  1. les élections locales et départementales (janvier 2022)
  2. les élections législatives (2022)
  3. les élections présidentielles ( 2024)

L’histoire économique – elle existe aussi – à venir du Sénégal sera marquée par la mise en production du champ de gaz naturel de GTA (frontière maritime sénégalo-mauritanienne) en 2023 et du champ de pétrole brut de Sangomar également en 2023 (horizon à confirmer).

Des ressources économiques nouvelles seront créées et aux termes de la Constitution votée le 20 mars 2016 (le jour du dimanche des Rameaux…) plus précisément de l’article 25.2, les ressources naturelles appartiennent au peuple

Nos journalistes politiques et économiques devraient se concerter afin de relier les «  faits politiques » et les «  faits économiques », même si l’économie reste gouvernée en dernière analyse par la politique (elle tient le gouvernail).

Illustration :

Les ressources tirées du gaz et du pétrole à partir de 2023 (horizon de production à confirmer) connaîtront une relative utilisation dans les budgets 2024, 2025, 2026

Du fait des politiques de décentralisation menées, plus de moyens seront disponibles au bénéfice des populations.

Cette gestion et cette nouvelle gouvernance des ressources sont proches…(horizon 2023).

Conclusion (provisoire) : les nouveaux élus (élections locales, départementales et législatives) devront intégrer dans leur gestion future les «  nouvelles ressources gazières et pétrolières », propriété (je souligne) du peuple.

Les « nouveaux élus » devront s’imprégner des « nouveaux enjeux économiques »….

Le Sénégal, pour la première fois de son histoire, organisera bientôt des élections locales, départementales, législatives et présidentielles dans un «  contexte gazier et pétrolier »

Des tâches politiques et économiques importantes attendent le Sénégal

Demain le Sénégal ?

%d blogueurs aiment cette page :