GMT Pile à l'heure

La Ligne du Devoir

Bilan du Grand Magal de Touba: Avec l’aide de Dieu et la bénédiction de Serigne Touba De notre correspondant à Diourbel, Thierno Hamet BABA

Le comité d’organisation du Grand magal de Touba édition 2020 a rencontré la presse pour présenter le bilan de l’édition de cette année. Un bilan positif selon les membres de l’UAPE, surtout que cette édition a eu lieu dans un contexte particulier avec la pandémie de la Covid-19. Toutes les activités ont été bien menées à terme ; seule la pénurie d’eau vécue durant le Magal a constitué un point d’insatisfaction et des solutions ont été préconisées pour les éditions à venir.

Le président de la commission communication du comité d’organisation du Grand Magal de Touba, Serigne Abdou Lahad Mbacké Gayndé Fatma,  s’est félicité des résultats satisfaisants dans le domaine de l’organisation de cette édition de 2020 où tous les indicateurs avaient prévu une recrudescence des cas de contamination avec les millions de pèlerins qui se rendraient à Touba.

” Avec l’aide de Dieu et la bénédiction de Serigne Touba, les recommandations du Khalife général des Mourides Serigne Mountakha Bassirou Mbacké, les mesures barrières ont été respectées, mais aussi l’excellent travail de la commission médicale avec l’unité d’Alerte et de Prévention Épidémiologique dirigée par le Professeur Lamine Guèye qui a permis d’obtenir les résultats que nous avons aujourd’hui, 19 jours après le Magal de Touba” renseigne -t- il.

” Toutes les activités ont été déroulées et aucune d’elles n’a été annulée ; mieux : elles ont même été renforcées à travers le mode visioconférence avec le concours de l’Université Virtuelle du Sénégal (UVS) qui a fait un excellent travail pour permettre au monde entier de vivre les temps forts du Magal 2020 qui se tenait dans un contexte où il n’était pas évident de réussir une telle organisation “ dira le coordonnateur de la commission culture et communication du comité d’organisation, Cheikh Abdou Lahad Mbacké Gayndé Fatma.

Le Professeur Lamine Guèye et le Docteur Massamba Diop, épidémiologiste, ont tiré un bilan satisfaisant de la gestion en amont et en aval. Ce qui leur fera dire que ” les indicateurs épidémiologiques de la Covid-19 se sont effondrés quatorze (14) jours après le Magal et durant les trois (03) qu’a duré le Magal, seuls deux petits cas positifs ont été recensés dans la cité religieuse.

Tout cela n’a été possible que grâce au dispositif mis en place par l’Unité d’Alerte et de Prévention Épidémiologique qui a travaillé en parfaite intelligence et en synergie avec les services du ministère de la santé.

La communication du Khalife général des Mourides a été déterminante en plus des sept (07) axes stratégiques mis en place par l’UAPE.

Pour étayer ses propos, Lamine Guèye a dressé un tableau où il mettait en relief le nombre de tests, de cas positifs, de cas communautaires, de cas graves, du nombre de décès 14 jours avant le Magal et 14 jours après.

Ainsi pour les tests réalisés (16.582 avant et 13.368 après), les cas positifs (408 et 302), cas communautaires (232 et 163), cas graves (206 et 76) et décès (10 et 07).

” En substance, le Magal s’est déroulé dans des conditions satisfaisantes de sécurité et de santé en dépit du contexte de Covid. Le comité d’organisation et l’Unité d’Alerte et de Prévention épidémiologique exhortent les populations à poursuivre les efforts de protection et de prévention individuelle et collective pour une meilleure santé au Sénégal et dans le monde”, a indiqué Docteur Massamba Diop.

Serigne Ousmane Mbacké, le coordonnateur général du comité d’organisation du grand Magal de Touba, n’y est pas allé avec le dos de la cuillère. Il a noté que cette année encore, Touba a connu une pénurie d’eau qui ne dit pas son nom. Il préconise que “désormais, si on veut régler ce problème récurrent, il faut tenir le taureau par les cornes en s’attaquant au problème dès maintenant et de s’assurer à un mois du Magal que tout est au point”.

Il faut rappeler que durant toute la période du Magal, plusieurs quartiers de la ville sainte de Touba ne parvenaient pas à avoir le précieux liquide. Et pourtant, le ministre Serigne Mbaye Thiam a eu à effectuer une tournée à Touba à seulement moins d’une semaine avant le grand Magal. Il avait été formel quand il disait que tout est mis en œuvre pour que ravitaillement en eau ne connaisse aucun désagrément.

Serigne Sam Bousso, de la commission culturelle, a aussi dressé un bilan satisfaisant avec le colloque international du grand Magal avec dix-sept communications et qui a réuni treize (13) pays.

Le porte-parole du Khalife général des Mourides, Serigne Bassirou Abdou Khadre Mbacké, a remercié les membres du comité d’organisation pour leur détermination à réussir le Magal avec comme ressource en bandoulière leur foi en Serigne Touba.

Les remerciements aussi qui sont allés à l’endroit des millions de talibés qui ont effectué le déplacement et qui se sont conformés aux recommandations du Khalife général des Mourides Serigne Mountakha Bassirou Mbacké.

 

Que pensez-vous de cet article ? N’hésitez pas à réagir et à débattre dans la zone «Ajouter un commentaire».

%d blogueurs aiment cette page :