GMT Pile à l'heure

La Ligne du Devoir

APR ZIGUINCHOR: Pourquoi la mayonnaise ne prend toujours pas Une analyse de Charles SENGHOR

Le président Macky Sall compte sur ses nombreux responsables de parti à Ziguinchor pour remporter des victoires. Depuis son départ du Parti démocratique sénégalais (Pds) jusqu’à son accession au pouvoir, l’Alliance pour la République (Apr) s’est renforcée en nombre ; mais, à part la victoire à l’élection présidentielle de 2012, son parti est allé de défaite en défaite aux élections locales. Et si tout ce monde se parlait au lieu de se faire la guerre ? 

Dans l’opposition, Benoit Sambou avait incarné l’Alliance pour la République (APR) à Ziguinchor. Il avait osé défier Abdoulaye Baldé, tout-puissant ministre Pds. Après la victoire, les ralliements et les nominations aidant, d’autres personnalités se sont affirmées, créant de nombreuses tendances politiques. Les plus en vue et les plus organisées sont celles qui sont dirigées par Benoit Sambou, leader officiel du département de Ziguinchor, Doudou Kâ, Aminata Angélique Manga, ancien ministre, Ibrahima Mendy, Directeur de l’Analyse, de la Prévision et des Statistiques agricoles (Dapsa), Amy Tamba, Courfia Diawara, ex-recteur de l’Université Assane Seck, Mamadou Diombéra, ex-directeur du Centre régional des œuvres universitaires (Crous) de Ziguinchor, Mamadou Barry, ex-directeur général de l’Agence nationale des Eco-Villages (Anev).

 

Pour lire la suite de l’article, visualisez le en ligne à la page 5 de notre journal ou téléchargez le gratuitement :

%d blogueurs aiment cette page :