GMT Pile à l'heure

La Ligne du Devoir

Matam-Souleymane Nasser Niane démissionne pour les beaux yeux des Kanelois: Un défi plus à Farba Ngom qu’à Macky Sall et Malick Sall Par Habib Kâ

Cet ancien expert des Nations-Unies débauché se retrouve ainsi sans emploi

Farba Ngom n’a pas voulu du plan de Macky Sall pour Matam avec Malick Sall à Ogo et Souleymane Nasser Niane à Kanel. Si le ministre s’est plié à la situation, Nasser a estimé être allé trop loin avec les populations de Kanel pour reculer et a maintenu le schéma antérieur. Sa sanction, le dèpart du poste de directeur de cabinet, n’en n’est pas une puisqu’il a démissionné de lui-même, rompant un équilibre bancal qui ne pouvait durer : avec l’inamovible Mamadou Talla ministre (Éducation nationale) parce que ami personnel de Macky Sall et le sémillant Malick Sall, financier de l’Apr, il n’y avait pas de place à cette station pour Souleymane Nasser Niane. L’équilibre précaire imaginé pour cet expert des Nations-Unies débauché naguère par Macky Sall n’a pas tenu avec les quotas régionaux qui allouaient deux postes à Matam, pourtant chasse gardée du président de la République ; Me Wade était plus généreux pour cette région : cinq ministères étaient dévolus à Matam avec Adama Sall, Sada Ndiaye, Abdou Manel  Diop, Abdourahim Agne et le surbooké Zacharia Diaw, directeur de cabinet du président. Aujourd’hui, pour faire de la place au ministre de la Justice, financier de l’Apr, il a fallu par exemple rétrograder Yaya Abdoul Kane.

Même si Malick Sall et Harouna Dia sont les seuls à freiner les ardeurs du trop bouillant Farba Ngom, c’est avec stupeur que Matam a appris le rétropédalage de Malick Sall dans sa croisade contre Farba Senghor, « à la demande du président de la République » souligne-t-on, même si des candidats de dissidence existent.

Est-ce qu’il n’y a pas des conflits tus qui explosent avec ces fameuses listes parallèles que Macky Sall encourage et que le ministre de la Justice et le milliardaire Harouna Dia soutiennent ?

SNN mène campagne dans une commune Kanel célèbre pour la richesse intellectuelle et spirituelle d’une ethnie Diawandou, dont l’actuel maire Haymouth Daff.

Les Kanelois et son groupe de soutien répareront-ils l’injustice commise sur le Dircab, alors que partout le Diŕecteur général des Domaines, Aminata Angélique Manga et d’autres continuent allègrement de vaquer à leurs occupations ?

%d blogueurs aiment cette page :