GMT Pile à l'heure

La Ligne du Devoir

Farba Ngom, le vieux lion « attaqué par ses propres sujets devenus forts par sa faiblesse » Dossier réalisé par Habib KÂ, Chef du bureau régional de Matam, Thilogne, Matam

Le maire des Agnams cherche la petite bête à certains responsables politiques de l’Alliance pour la République (APR) du département de Matam, du Bosséa notamment, pendant que partout, même dans les communes les plus reculées du Sénégal, pullulent des listes parallèles à celles de Benno Bokk Yakaar (BBY).

L’ homme cherche tout simplement à faire passer ces candidats des listes dites  parallèles comme des indisciplinés du parti, des opposants cachés à l’ APR, au président Macky Sall et qu’ils ne manqueront pas d’être sanctionnés, après les élections, pour insubordination.

Farba Ngom enfonce des portes ouvertes pour régler leurs comptes à certains leaders locaux, fruits de son imagination, alors que le président Macky Sall était revenu sur sa déclaration de Kaffrine de ne tolérer aucune autre liste que la sienne, depuis.

En effet, Macky Sall, éprouvant des difficultés certaines pour présenter une équipe-type de sélection des meilleurs profils de candidats maires pour les élections locales et départementales du 23 janvier 2022, et ne voulant effaroucher personne, s’est décidé d’être très prudent en reconduisant systématiquement tous les maires sortants et en fermant les yeux sur toutes listes parallèles à celle de BBY, lorsque celles-ci sont faites dans les localités où le parti et la coalition sont sûrs de remporter la victoire sans coup férir.

À quelques retouches près, Mariama Sarr, maire sortant, cédera sa place à Mohamed Ndiaye Rahma, son ex-époux, à Kaffrine, Abdoulaye Wilane le fera pour Abdoulaye Saydou Sow, ministre de l’Urbanisme et Aissata Tall Sall de Podor, pour Mamadou Racine Sy, PDG de King Fahd Palace.

Que Mame Mbaye Niang ministre, chef de cabinet du chef de l’État concoure pour la commune de Ngor et rivalise avec son camarade de parti Abdoulaye Diouf Sarr pour le très stratégique fauteuil de la ville de Dakar, que Mame Boye Diao, directeur général des Domaines se présente à Kolda, contre le directeur général de la Poste, Abdoulaye Bibi Baldé ne dérange nullement le chef de l’APR et de BBY, connu pour son intransigeance, de quoi alors Farba Ngom est-il le maître pour promettre de faire la peau à des innocents, à Oréfondé à Djiby Sy, inspecteur des Impôts, à Thilogne à l’Ambassadeur Itinérant Almamy Bocoum, au jeune opérateur économique Mamadou Elimane Kane-MEK et au doyen de la politique, par la praxis, le Sénateur Abdoul Guissé, au jeune membre fondateur de l’Apr, El Hadj Amadou Thimbo, à Kobilo ?

Et le plus cocasse dans tout cela, en même temps qu’il présente ses camarades de parti comme cible, en même temps qu’il roule pour son oncle Samba Leldo Seck, candidat à la mairie de Nguidjilone sur une liste parallèle : Initiative pour une Politique de Développement (IPD).

%d blogueurs aiment cette page :