GMT Pile à l'heure

La Ligne du Devoir

Violence verbale: L’agresseur du Pr Seydi condamné à six (6) mois de prison avec sursis

Jugé au tribunal des flagrants délits de Dakar, ce lundi 3 août 2020, pour outrage à agent dans l’exercice de ses fonctions, et mise en danger, Amadou Ngom Gueye, l’agresseur du professeur Moussa Seydi a été condamné, à six mois de prison avec sursis.

Attrait à la barre, Amadou Ngom Gueye ingénieur à Renault (France), né le 14 juin 1969 à Dakar, divorcé et père d’un enfant a d’abord, nié les faits qui lui sont reprochés avant de présenter ses plates excuses au chef de service des maladies infectieuses de l’hôpital Fann de Dakar.

“Je n’ai jamais eu une seule fois  l’intention d’attenter à la vie de qui que ce soit. Je reconnais avoir interpellé Pr Seydi dans des moments difficiles et de l’avoir traité de fuyard. Ce que je voulais c’est juste avoir un discussion scientifique avec lui. Je ne lui ai également pas traité de lâche mais je faisais plutôt allusion à son comportement. Je souhaite présenter mes sincères excuses pour avoir interpellé le Pr Seydi dans un moment qui n’était pas opportun. Je regrette vivement ce qui s’en est suivi”, s’explique le prévenu. Qui, selon lui, son seul tord était de demander au Pr Seydi, quelle était le soubassement scientifique sur le non rapatriement des corps liés à la covid-19 ?

” Mais, la réponse qu’il m’a servi n’était pas scientifique. Le Pr Seydi m’a simplement dit que la France hésitait… le Sénégal hésité”, se désole t-il.

Mais, les regrets du prévenu ne semble pas ébranler la procureure qui souhaite sa condamnation. En effet, dans son réquisitoire, la représentante du ministre publique estime que l’honneur de celui qui est en première ligne pour la lutte contre le Coronavirus, a été atteint. Et que les mots tenus à son encontre pouvait lui occasionner un accident. “Donc le parquet requiert six mois de prison ferme.”

Heureusement pour lui que le chef du service des maladies infectieuses de Fann s’est désisté en tant que partie civile. Amadou Ngom Gueye doit une fière chandelle au Pr Seydi, en croire l’avocat de la partie civile qui rapporte les propos du plaignant.

“Ce qu’attendez le Pr Seydi c’est juste des regrets. Il n’a pas porté plainte pour demander l’arrestation de son agresseur. Mais juste pour se prémunir du danger qui le guettait. Il n’a pas de garde du corps. Donc, il se défend tout seul. Pourquoi il a porté plainte ? C’est parce qu’il a été autres fois victime de cela. Le Professeur Seydi a pardonné. Il sait que vouloir la condamnation de son agresseur serait une entrave pour son travail en France. On sait que Amadou Ngom Gueye a un contrat régulier en France. Il (Pr Seydi) lui pardonne son acte”, rapporte Me Bamba Cisse qui assurait la défense de Pr Seydi, absent du procès pour des raisons professionnelles.

Fanny Ardant

%d blogueurs aiment cette page :