GMT Pile à l'heure

La Ligne du Devoir

Un pays en déliquescence – Paroles donneurs Par Pathé MBODJE

Le retour de boomerang dans les affaires Abdoul Mbaye, Ousmane Sonko et Thierno Alassane Sall est allé plus loin que ne s’y attendait l’État du Sénégal. Et depuis, ça vole plus bas, avec de gros mots de part et d’autre.

LE VIOL par défloraison de certains biens matériels et immatériels de l’État du Sénégal par ceux-là mêmes qui étaient dépositaires d’une quelconque autorité accélère la déliquescence d’une République telle que observée avec l’arrivée des Libéraux au pouvoir, en l’an 2000.

Les « affaires » Abdou Mbaye, ancien Premier ministre, Nafy Ngom Keïta Ndour, Inspectrice général d’État relevée de son poste de l’Office national de lutte contre la corruption, et, dans une moindre mesure, Ousmane Sonko, inspecteur des Impôts et Domaines reversé en politique depuis la mise hors circuit de Tahibou Ndiaye, ces dossiers donc ont démontré la descente aux enfers d’une République sans morale collective qui entraîne la dignité de ceux qui sont choisis pour être au service de la collectivité, quelle que soit leur station dans l’architecture administrative de l’État, au sens culturel. Et depuis lors ça déballe sans retenue. Thierno Alassane Sall est également entré dans la danse, après avoir voulu tenir tête à son patron, jouant aux vierges effarouchées après avoir scié la branche de l’arbre sur laquelle il était assis.

Déjà, le politique n’avait plus la cote, comme l’attestent les importants taux d’abstention lors de consultations électorales ; avec les insanités actuelles déversées sur la place publique, la coupe est pleine et les populations sénégalaises, dans un réflexe « indigné » atavique de solidarité avec ceux qui sont perçus comme les persécutés d’un pouvoir surpris par les coups de Jarnac, s’accommodent d’une situation de Zorro des temps de Julien Assange assimilés à des héros. (…)

 

Pour lire la suite, visualisez l’article en ligne à la page 4 de notre journal ou téléchargez le gratuitement :

%d blogueurs aiment cette page :