GMT Pile à l'heure

La Ligne du Devoir

Toulouse: Les piétons revendiquent leur droit à la ville rose  De notre correspondant en France, Tidiane SÈNE, Toulouse

La vitesse a été réduite dans Paris depuis quelque temps. C’est aujourd’hui le tour de la ville rose de réduire la vitesse sur la majorité des rues de Toulouse. Depuis, Limoges annonçait que son centre-ville serait limité à la même vitesse.

Ce mouvement a eu écho au Capitole. Le maire de Toulouse, Jean-Luc Moudenc , a affirmé qu’il voulait arriver à 80% des voies de circulation à 30km/heure. Aujourd’hui, la moitié des rues sont à 30km/h.

Le maire compte réduire ce qu’ils ont déjà fait sur certains quartiers. Les responsables toulousains ne veulent pas faire de Toulouse un musée, puisque naturellement là où il y a des voitures, il faut qu’elles roulent.  Pour tout cela, il faudrait pouvoir faire voir la circulation automobile envoyée sur les axes structurants comme le veulent certains conseillers municipaux.

Depuis l’arrivée des applications d’aide à la navigation, de nombreux conducteurs ont revu leur circuit, passant à travers les quartiers pour éviter les embouteillages des grandes voies de circulation aux heures de pointe.

C’est le cas pour 20% du trafic ainsi dévié des grands axes à 50km/h, ce sont des automobilistes en transit toujours pressés. C’est pourquoi sur ce secteur, le passage en zone 30 est à l’étude.

 En réduisant la vitesse dans certains secteurs, on révise la circulation afin de donner plus de place au vélo. La planification de la mise en place d’une telle mesure pacifie le quartier de Busca. D’autre part, il y a eu la mise en place de cette mesure du côté de la rue Aristide-Maillot et avenue Maxwell, au sud de la ville.

Un chantier se dessine dans la grande rue Saint-Michel. Cette rue qui relie le sud au centre-ville passera en sens unique et laissera plus de place aux vélos. Une expérimentation qui durera 10 mois et fera l’objet d’une concertation en amont cet hiver.

L’objectif est de faire en sorte que la rue appartienne à ceux qui la vivent, moins à ceux qui y passent.

Cette réduction de la vitesse est bien vue des militants du vélo en ville qui plaident depuis plus d’une douzaine d’années pour une vitesse à 30 Km/h.

L’application des 30km/h devrait être la norme partout et les rues à 50km/h doivent être l’exception. L’Association « 2 Pieds 2 Roues » manifeste pour que l’application d’une telle mesure ne prenne pas beaucoup de temps.

Sur le quartier des Minimes, des propositions sont faites d’inverser le flux de circulation dans le cadre des travaux de quelques rues.

Les 20km/h dans l’hypercentre sont en œuvre, mais il n’y a pas forcément les aménagements adéquats pour les faire respecter, selon quelques militants du provélo.

Quant à Pass, ses revendications à trouver une barrière de sécurité pour les piétons qui longent le Chemin de Carles sont maintenant satisfaites.

%d blogueurs aiment cette page :