GMT Pile à l'heure

La Ligne du Devoir

Tontine: Thésauriser pour investir, les femmes s’y connaissent Khadidiatou GUÈYE Fall

Les tontines, des moyens de réaliser des projets

Pour une quelconque raison, les femmes organisent des tontines dans leur quartier. Il s’agit d’un système d’épargne collective. La tontine consiste à verser une somme d’argent fixe ou non par périodes déterminées par la responsable. Plusieurs femmes sénégalaises s’y intéressent pour de nombreuses raisons.

La tontine n’est pas nouvelle chez les femmes sénégalaises. Elles font presque toutes partie d’une tontine. L’une d’elles accepte d’expliquer les raisons qui la poussent à participer aux tontines du quartier.

Laly Thiaw est une commerçante habitant à keur Ndiaye Lô. Avec une activité commerciale qui stagne, Laly parvient à satisfaire ses besoins avec la somme d’argent que lui remet son mari, un cadre à la Senelec, chaque fin de mois. Laly a plein de projets dans la tête. Elle compte les réaliser un à un sans l’aide de personne. Raison pour laquelle elle fait partie d’une tontine avec un versement de 50.000 fr tous les mois.

” Mon activité ne génère pas beaucoup de revenus. Donc je profite de mon argent de poche pour épargner et réaliser tous les projets. Chaque mois, mon mari me donne mon argent de poche. Et la moitié de la somme est destinée aux tontines”, déclare Madame Diop. Elle trouve que la tontine est un moyen d’éviter le gaspillage et de se faire des économies qui lui permettront de satisfaire ses besoins et de réaliser ses rêves. Elle explique la raison de participer aux tontines : « Je le fais parce qu’en période de fête, nos maris ne peuvent pas tout gérer. Même si leur ambition est de satisfaire tous les besoins de la famille, les revenus parfois n’arrivent pas à tout combler. Donc c’est grâce à mes épargnes que je lui allège certaines charges”.

Au-delà de participer à des tontines, Laly gère elle-même une tontine dont le taux de versement est de 25.000 francs : « Moi-même je gère une tontine de 25.000 avec un groupe de femmes”. Certaines gérantes de tontine fixent une somme d’argent qui sera une sorte de commission pour elles à la fin de la tontine. Mais Laly rejette cette gestion qui n’est pas loin de l’arnaque. “Moi, je ne suis pas dans ces formes d’arnaque. Je n’exige rien à personne, je suis gérante et membre de la tontine. Si un membre récupère son argent et qu’il trouve raisonnable de me donner une somme, je la prends. Mais je n’attends rien de personne. L’essentiel pour moi c’est d’épargner pour moi et pour d’autres femmes qui souhaiteraient entreprendre avec la somme.

Le problème de cette gérante de tontine, c’est l’épargne domicile. Elle n’a aucun lien avec les banques : « Moi, je garde moi-même l’argent. Je ne connais rien des banques ; je n’ai même pas un compte bancaire chose que me reproche monsieur tout le temps. Puisque je n’ai aucun aperçu sur les comptes d’épargne, je garde l’argent dans un endroit sûr”.

Laly ne s’est pas lancée dans les systèmes d’épargne dans la gratuité. Elle a des objectifs qu’elle veut atteindre, peu importe le temps qu’elle mettra pour cumuler la somme voulue. .”Personnellement, j’ai un objectif précis par rapport à la tontine. L’année passée, j’ai épargné 1.000.000 fr grâce à la tontine. Cette année, je dois recevoir la même somme. Toutes ces épargnes, je le fais dans le but d’avoir un terrain. Il y a des femmes qui espèrent réaliser d’autres projets grâce aux tontines” confie-t-elle.

Concernant la durée de la tontine, elle ne dépasse pas les 10 mois : «  Toutes les tontines que j’ai eu à organiser se limitent à une durée de 10 mois”. Armée de son ambition, Laly ne lâche pas prise. Elle compte se trouver un terrain et le construire grâce à la tontine.

Cette femme s’appelle Tahirou Lam, elle n’a jamais organisé une tontine mais elle participe à plusieurs. “Pour moi, la tontine est une forme de thésaurisation. C’est comme ouvrir un compte à la banque et y verser de l’argent fréquemment. A la fin tu reçois l’ensemble des versements” donne-t-elle comme explication. Tahirou soutient que les tontines ont positivement influé sur la réussite de certaines femmes. Pour elle, les tontines permettent aux femmes de réaliser beaucoup de choses. “Certaines ont pu installer des chambres à coucher, des salons, des meubles grâce aux tontines. Par exemple moi, ça m’a permis d’acheter de l’or qui est une autre manière de garder mon argent. Je connais des amies qui ont voyagé avec l’argent qu’elles ont épargné à travers les tontines” affirme Tahirou, membre d’une tontine de 10.000fr pour une durée d’un an.

A l’approche de la Tabaski, beaucoup de gérantes de tontines s’apprêtent à distribuer aux membres leur rente. Pour certaines femmes, cette somme pourrait aider à satisfaire les besoins de la Tabaski, d’autres prévoient un gros mouton pour la fête. Mais en général, cette opération d’épargne permet aux femmes de s’acheter des terrains et même de payer des voyages d’affaires pouvant fructifier leur argent et générer un fort bénéfice. C’est du moins ce qu’affirment certaines femmes, même si de nos jours les hommes trouvent leur compte dans les tontines.

%d blogueurs aiment cette page :