GMT Pile à l'heure

La Ligne du Devoir

Sabina Chebichi, « Princesse jupon »

Première athlète kenyane à remporter une médaille aux Jeux du Commonwealth en 1974, elle courait au début pieds nus et vêtue d’un jupon vert vif.

Sabina Chebichi est née en 1959 dans le comté de Trans-Nzoia, au nord-ouest de Nairobi, au Kenya. Elle a fréquenté l’école primaire de Mlimani pour ses premières années d’études.
Chebichi a commencé à courir en 1972, sa première course était à Kechiko qu’elle a gagnée. Lorsque la nouvelle d’une écolière concourant sans kit a éclaté dans les médias, Feisal Sherman, qui était secrétaire de l’Association sportive amateur du Kenya (maintenant Athletics Kenya) lui a envoyé un kit de course et des chaussures appropriées. À 14 ans, Chebichi est devenue la première athlète kenyane à remporter une médaille aux Jeux du Commonwealth en 1974, elle a remporté le bronze au 800 m féminin en 2:02,61 minutes, elle a ensuite concouru dans le 4 × Relais 400 m et course 1500 m.
Sabina Chebichi a été nommée pour participer aux Jeux olympiques d’été de 1976 qui se sont déroulés à Montréal au Canada du 17 juillet au 1er août avant que son pays, le Kenya, ne boycotte les jeux avec d’autres pays africains. Sa carrière s’est arrêtée lorsqu’elle est tombée enceinte.

1962 – Une écolière kenyane étonne les experts sportifs. Personne ne sait pourquoi tant des meilleurs athlètes du Kenya – en particulier leurs meilleurs coureurs de demi-fond mondiaux – viennent des tribus Nandi, Kipsigie et Kisii qui habitent toutes la partie ouest du pays. Des stars telles que Kipchoge Keino, Ben Jipcho, Mike Boit, etc., sont connues des fans d’athlétisme du monde entier. Est-ce parce que les membres de ces tribus ont des jambes plus longues ou des poitrines plus profondes ou un cœur plus gros que les autres Kenyans ? Ou est-ce le fait que les garçons – et les filles – de cette partie du pays passent une bonne partie de leur enfance à courir le long des pentes abruptes pour s’occuper du bétail familial ?. Il n’en reste pas moins que l’ouest du Kenya a produit certains des plus grands coureurs du monde – et, fidèle à sa réputation, a récemment produit un autre prodige ; une écolière de quatorze ans qui semble certaine de trouver sa place parmi les plus grands de tous les temps. Elle s’appelle Sabina Chebichi, et personne en dehors de chez elle à Trans Nzois n’avait jamais entendu parler de cette écolière timide et dégingandée jusqu’en mai de cette année, lorsqu’elle a participé à une réunion d’athlétisme à Kericho, la plus grande ville de sa partie du Kenya. Fille de parents modestes, Sabina ne possédait même pas l’équipement d’athlétisme minimum – vêtements de course – et chaussures – dans lesquels beaucoup de ses camarades de classe concouraient. Au lieu de cela, elle courait pieds nus et vêtue d’un jupon vert vif. Mais cela n’a rien changé aux résultats de Sabrina. Elle a couru le 800 mètres féminin en 2 min 16,8 s et le 1500 mètres féminin en 4 min 40 s – des temps déjà à une distance mesurable des records du monde.

Wikipedia 
%d blogueurs aiment cette page :