GMT Pile à l'heure

La Ligne du Devoir

Retour triomphal au titre foncier – Contre brassards rouges Fouta Tampi: Promenade de santé pour Macky Sall dans les Agnams Par Habib KA, Bureau régional de Matam, Thilogne

Enfin actée, la visite officielle du chef de l’État dans la région de Matam, maintes fois annoncée, reportée : le président Macky Sall n’est plus réapparu dans cette région depuis sa réélection-plébiscite à plus de 94% en février 2019. Mais entre-temps, …

Elle aura lieu du 12 au 19 juin 2021, sous forme de tournée économique en commençant par Saint-Louis, Podor puis la région de Matam, visite ponctuée par des inaugurations et des poses de première pierre.

C’est connu : l’excursion dans la région de Matam ne sera qu’une simple formalité, une promenade de santé pour les responsables politiques locaux de l’Alliance pour la République qui se glorifient de ce que le Fouta est un titre foncier du président Macky Sall, une zone sans turbulence.

Il aura ainsi à inaugurer l’hôpital Abdoul Cissé Kane des Agnams, le district sanitaire de Thilogne et procédera à la pose de la première pierre de l’hôpital 2 de Ourossogui d’un coût estimatif de 22 milliards de francs cfa.

A Matam, un maire super pragmatique et efficace, Mamadou Mory Diaw dont la commune a bénéficié des projets du programme de modernisation des villes (Promovilles), est en train de changer définitivement le visage de cette ville avec des bâtiments administratifs, des infrastructures, des routes, un hôpital en cours d’extension et de réhabilitation, toutes choses que le président de la République visitera certainement.

Il y avait le désenclavement du Daande Maayo à faire, une route bitumée, ainsi que des ponts et des ouvrages connexes qui vont de Oréfondé à Demmancané. Le financement de l’axe Oréfondé-Matam était bouclé selon un grand responsable politique de la localité, un linéaire de 104 kilomètres pour un financement de 300 milliards de francs cfa obtenu du Fonds d’Entretien routier autonome (FERA), de la Banque ouest-africaine de Développement (BOAD), de contributions de généreux donateurs.

Cependant, il y’a un autre Fouta, le Fouta Underground, celui du Fouta réel. Celui auquel le président Macky Sall, en campagne électorale, avait promis monts et merveilles. Promesses, plus de deux après, ne sont pas encore en cours de réalisation : la route nationale 2, l’axe Thilogne Ourossogui, dont un linéaire de 25 kilomètres pas encore achevé au moment où nous mettons sous presse, un enclavement qui prive le Daande Maayo d’un accès aux soins de santé primaire, à l’eau potable, à l’éducation, à la formation professionnelle, à l’emploi des jeunes, l’hôpital de Ourossogui, qui est resté plus de huit mois sans scanner et face à la Covid-19, le manque criard de matériels ; il ne disposait que de trois respirateurs, pour une région où la pandémie avait pris une envergure troublante au point d’être citée parmi les régions les plus infectées du Sénégal. Il en est de même du district sanitaire de Thilogne mis en service alors que les travaux sont inachevés ; quant à l’hôpital Abdoul Cissé Kane des Agnams, il n’est même pas encore fonctionnel.

C’est ce constat qui inspire les jeunes de la région initiateurs de plateformes multiples de revendications dont Fouta Tampi est la jonction des cris de cœurs.

Que Abdoulaye Sally Sall, maire de Nabadji Civol, conseiller du président de la République, déclare avoir éradiqué les protestations velléitaires de Fouta Tampi, laisse douter parce que ces jeunes tiennent à présenter un mémorandum au président Macky Sall avec les récurrentes doléances que sont :

  • le respect des engagements pris par le chef de l’État,
  • le désenclavement du Daande Maayo,
  • la finalisation des travaux du tronçon Thilogne-Ourossogui,
  • la construction de l’Isep de Matam,
  • le relèvement du plateau technique des structures hospitalières,
  • une meilleure utilisation des ressources foncières et minières,
  • une exploitation équitable des phosphates de la région afin de promouvoir la main-d’œuvre locale mais aussi et surtout l’emploi des jeunes.
%d blogueurs aiment cette page :