GMT Pile à l'heure

La Ligne du Devoir

Ramadan : Les chants religieux nocturnes n’enchantent pas certains croyants Khadidiatou GUÈYE Fall

Pour les Layènes, la tenue des “Sopp Koor” implique l’acte d’aviser les voisins.

Considéré comme le mois le plus important, le mois de Ramadan est consacré aux recueillements et au partage. Les Musulmans cherchent à se rapprocher de leur religion. C’est ainsi que, pour bon nombre de musulmans, les chants religieux sont perçus comme essentiels durant les nuits du mois.

Chez les Layènes, les zikrs ne connaissent pas de répit. Durant toutes les nuits du mois, les fidèles se rendent à tour de rôle chez un disciple pour psalmodier les noms d’Allah.  Ces prières faites la nuit sont appelées « Sopp Koor ». Il fait partie des recommandations de Seydina Limamou Laye fondateur de la confrérie des Layènes.

Un de ses disciples répondant au nom de Pape Médoune Laye confirme cette recommandation : ” les Layènes, durant le mois béni du Ramadan, se conforment aux recommandations de Seydina Limamou”. Il précise l’origine du “Sopp Koor” :” Concernant les sopp koor, vu qu’au Sénégal la nuit du destin appelé Laylatoul Khadr fait l’objet de divergences entre les musulmans et pour ne pas verser dans les débats versatiles, chaque nuit du mois de Ramadan, on le célèbre pour bénéficier des bienfaits”.

Pour Pape Médoune Laye, ces nuits consacrées à Allah, et qui empêchent le voisinage de dormir sont autant spirituelles et compensatrices que d’aller fréquenter les boîtes de nuit. Alors qu’il est recommandé de s’abstenir de boire, de manger et de se vouer au Tout Puissant.” Certes les chants nocturnes peuvent être perçus comme des tapages nocturnes mais, à mon avis, c’est plus bénéfique d’assister à des chants religieux que d’être sous l’emprise des futilités ou de veiller dans des boîtes de nuit” se justifie-t-il. Ce dernier veille la nuit pour adorer Dieu et accomplir ses prières surérogatoires à l’instar des guides religieux du pays.

Son caramade de Dahira Mame Alassane Laye, un membre du comité d’organisation du dahira Layène de Guédiawaye, explique comment se déroulent ces nuits du Destin. “C’est en dahira que nous nous sommes organisés. Le dahira passe chaque nuit chez un membre pour célébrer le mois”, affirme-t-il.

Mame Alassane soutient qu’il s’est basé sur les recommandations de Baye Laye pour rester éveillé. Il cite une phrase du discours de Seydina Limamou Laye concernant ce mois : « Mame Baye Laye disait :« Considérez chaque nuit du ramadan comme la nuit du Destin (laylatoul xadr) ; du coup, elle ne vous échappera pas »”.

 Cependant, notre interlocuteur n’exclut pas le fait de déranger les voisins qui n’ont rien à voir avec ces chants religieux. Mais, ajoute-t-il, nous sommes dans un état laïc donc tout le monde a le droit de vivre sa croyance sans gêne.” Mais pour ces genres de situation, d’habitude, on avise les voisins avant notre Sopp koor ou dahira et on fait le tour du voisinage pour s’excuser le lendemain en cas de dérangement”, prévient le quidam en tenue blanche, un chapelet à la main droite.

Cette grand-mère assise devant la porte de sa maison vend des sachets de jus, du gingembre et de l’oseille rouge. Son souci, c’est comment dormir avec les zikrs du Dahira d’à côté. ” Je suis croyante et je jeûne durant le mois de Ramadan ; mais mon problème, c’est quand il y a du bruit de quelque nature il soit, je perds le sommeil. En plus, je suis hypotendue : le moindre bruit me donne des maux de tête et des yeux rouges” se lamente Mère Soukéye. D’après elle, l’adoration de Dieu est une chose concernant l’adorateur et son Dieu : ” Les gens n’ont pas besoin de le manifester publiquement en mettant des haut-parleurs partout dans le quartier et toutes les nuits durant” regrette-t-elle.

Chants religieux riment avec Ramadan dans la conscience de la masse. Et les Layènes le prouvent toutes les nuits dans leur localités respectives. Mais, pour certains, ces zikrs nocturnes de quelque confrérie ils proviennent, ne doivent pas affecter le sommeil du voisinage si ce dernier est prévenu à temps.

%d blogueurs aiment cette page :