GMT Pile à l'heure

La Ligne du Devoir

Ramadan et solidarité : Des chrétiens au chevet des musulmans pour la rupture du jeûne Entretien dirigé par Khadidiatou GUEYE Fall

La solidarité est mise en exergue en cette période de Ramadan. L’entente entre les musulmans et les chrétiens en cette période ne laisse personne indifférent. Tout est parti d’une histoire taquine entre des membres d’un groupe de Facebook dénommé « Let’s go sortir au Sénégal ». Mais cet acte favorisant le vivre ensemble en toute symbiose malgré la différence de religion marque la vivacité du dialogue islamo-chrétien au Sénégal. L’un des membres, Marie Cardinale Boye, nous étale les origines et l’objectif de cette initiative.

Parlez-nous de votre organisation

Je m’appelle Marie Cardinale. Nous faisons partie d’un groupe sur Facebook qui s’appelle « Let’s go sortir au Sénégal » ; nous n’avons pas créé ce groupe, nous sommes juste de simples membres comme tous les autres.

D’où est venue l’idée de distribuer du Ndogou en ce mois de ramadan ?

Pendant le mois de Carême, les musulmans sont partis à « Seras » (lieu où l’on vend de la viande) manger de la viande chez un gars qui s’appelle Boubacar et ils ont pris des photos et posts dans le groupe, juste pour nous charrier nous les chrétiens. Alors nous aussi nous avons attendu le Ramadan pour faire une belle remontada : nous sommes allés à notre tour à « Seras » manger et prendre des photos en plus faire un direct.  Alors c’est dans cet esprit de jeu de partage que nous est venue l’idée d’offrir un Ndogou à nos amis les musulmans.

Comment vous y procédez ?

Au début, c’était entre nous. Nous avons cotisé chacun 1.000 francs et nous n’étions pas nombreux. Alors on s’est dit qu’on va faire une affiche et médiatiser cette idée. Quand nous avons publié l’affiche, les gens nous ont appelé de partout pour nous aider, que ce soit des aides en nature ou en espèces ou même le jour j certains sont venus mettre la main à la pâte.

Quel est l’objectif de cette action ?

Je dirais : raffermir les liens entre musulmans et chrétiens et montrer aux gens que nous cultivons le vivre-ensemble et nous aimons nos prochains et que tous les chemins mènent à Rome.

N’êtes-vous pas victimes de propos insolents de la part de certains extrémistes lors des distributions de Ndogou ?

Personnellement non. Au contraire, les gens ont répondu à l’appel. Il y avait beaucoup de personnes, musulmans comme chrétiens, qui sont venues nous aider.

Quelle leçon donnez-vous aux musulmans et chrétiens sénégalais ?

Je dirai juste à mes frères de s’aimer en tant qu’êtres humains de s’accepter, même si nous nous sommes de religions différentes ; dans la Bible, il est écrit : ” Tu aimeras ton prochain comme toi-même”. Alors cultivons cet amour, cette paix, surtout cette paix.

Quel est le message véhiculé par votre organisation ?

Encore une fois, nous ne sommes pas une organisation mais juste un groupe d’amis. Nous voulons montrer que nous avons une jeunesse consciente, une jeunesse forte et qui peut faire de grandes et belles choses. Le pays, c’est nous la jeunesse qui allons le construire. Alors, que chacun fasse sa part et ce sera un Sénégal meilleur.

Votre dernier mot ?

Nous remercions toutes ces personnes qui nous ont aidés. C’est grâce à eux qu’on a pu distribuer plus de 2.600 pains. Alors nous disons un grand merci. Que la paix continue de régner au Sénégal.

%d blogueurs aiment cette page :