GMT Pile à l'heure

La Ligne du Devoir

Pour une recomposition politique à Saint-Louis: Mary Teuw Niane, l’absent le plus présent ! Mohamed Bachir DIOP, Rédaction centrale, Le Devoir

La commune de Saint-Louis va connaître une véritable effervescence politique avec la perspective des élections locales. S’y affronteront de gros calibres, tous décidés à contrôler l’électorat, tant de l’opposition que de la coalition au pouvoir. Ousmane Ngom, Ahmet  Fall Braya, le beau-frère de qui vous savez, Mansour Faye, Alioune Badara Cissé, le médiateur et sans doute d’autres comparses qui ne sont pas encore sortis du bois vont livrer bataille pour s’emparer de la mairie et du Conseil départemental.

SENEGAL – MARCH 5: Presidential Palace, Dakar, Senegal. (Photo by DeAgostini/Getty Images)

Mais Mary Teuw Niane est à l’affût.

Cet éminent professeur de mathématiques, membre des plus prestigieuses sociétés savantes dans ce domaine, n’en est pas moins un redoutable homme politique : dans la plus grande discrétion, il possède déjà un électorat important qui lui permettra probablement (c’est un spécialiste des calculs de probabilité) de prendre le contrôle du Conseil départemental. Car, pendant que les autres prétendants vont investir Guet-Ndar, Santhiaba et les deux quartiers de l’Île, Lodo et Sindoné, lui s’est déjà assuré les très populeux quartiers de Sor et la banlieue de Saint-Louis. De Pomou Khor à Pikine, en passant par Ndioloffène ou encore Balacoss, il pourrait tout rafler sur son passage. Il est déjà assuré de remporter les villages traditionnels sur la route du Walo. Dans son village natal, Dakhar Bango et les environs de Ngallèle où se situe l’université Gaston Berger, les électeurs sont déjà tout acquis à sa cause ; vers le Gandiolais, il possède également des atouts non négligeables eu égard à sa proximité avec les marabouts de Fass Touré impressionnés par ses vastes connaissances et son approche –paradoxalement- non scientifique de la religion.

Innovateur par nature, Mary Teuw Niane a transformé l’espace universitaire sénégalais lorsqu’il était ministre de l’Enseignement supérieur mais, dès qu’il a quitté ses fonctions étatiques, il est retourné à sa base. Hormis Ahmet Fall Braya, c’est le seul responsable politique qui habite le département de Saint-Louis car il a établi ses quartiers entre Dakhar Bango et Ngallèle. S’il ne fait pas grand bruit, c’est pourtant celui que l’on peut qualifier d’absent le plus présent sur la scène politique du département de Saint-Louis. Ses adversaires potentiels habitent tous à Dakar et ne font l’honneur de leur présence dans leur ville natale qu’à de rares occasions. Cela lui vaut une proximité naturelle avec les populations et une longueur d’avance sur les autres prétendants au Conseil départemental.

Certes, tous les regards restent tournés vers les ténors de l’Apr comme Mansour Faye ou Alioune Badara Cissé ; certains se focalisent sur les capacités de mobilisation d’Ahmet Fall Braya mais tous ces messieurs ne visent que la Mairie alors que lui s’investira sans aucun doute pour le département. C’est la grande différence.

Qui se dressera sur son chemin ? Qui pourra contrecarrer ses desseins ? Si les élections locales se tiennent à date échue, très peu de candidats pourraient l’empêcher de mettre le département dans son escarcelle. Déthié Fall, le désormais ex-rewmiste viendra peut-être jouer les trouble-fêtes mais, avec quelles chances de succès ?

%d blogueurs aiment cette page :