GMT Pile à l'heure

La Ligne du Devoir

Portrait – Pape Amadou Mbodj: Né… pour entreprendre Chérifa Sadany SOW

Papa Amadou Mbodj est un jeune entrepreneur. Président de l’Office des petites entreprises émergentes du Sénégal et fondateur de la “Calebasse de l’excellence Awards”, il ne cesse de s’adonner avec bonheur à la création d’emplois à travers des idées qu’il met en place. Transcender, sa vision dépasse largement ses capacités. C’est un leader incontesté.

Né le 01 octobre 1984, Papa Amadou Mbodj a été élevé dans une famille musulmane. Seul garçon de la famille, il a deux sœurs avec lesquelles il partage une grande complicité. D’un père enseignant et d’une mère sage-femme, il a reçu de ses parents une bonne éducation. « Mes parents ne voulaient pas que “j’entreprenne”. Mon père surtout, aurait souhaité que je continue à étudier ou chercher du travail. Je me rappelle qu’il n’y avait que ma mère qui me soutenait dans le projet. Les autres, y compris certains de mes proches, me décourageaient. »

Son grand-père Kabirou Mbodj, ancien maire de Pikine et directeur de cabinet du premier président du Sénégal, Léopold Sédar Senghor, a beaucoup contribué à sa réussite. Surtout, il était son soutien moral. Mais pas que lui, Moustapha Diop, ancien directeur de la télévison « Futur Médias » (TFM) et Boubacar Diallo ont cru à son talent. « Je me rappelle lorsque j’ai rencontré Boubacar Diallo pour lui soumettre mon projet, la première chose qu’il m’a conseillé de faire était d’aller protéger le projet : Calebasse de l’excellence Awards qui sera, ce 29 mai 2021, à sa 14 édition Dakar-Istanbul. »

Croyant, il est disciple de Seydina Limamou Laye (guide de la communauté Ahlou Lahi), mais il a aussi beaucoup de respect pour les autres guides religieux. « Baye Niass m’a beaucoup inspiré. C’était un homme d’une dimension intellectuelle incontestée. Et puisque je suis un homme de foi, j’apprends beaucoup de Baye Niasse. »

« Être travailleur comme une abeille »

Amadou Mbodj a commencé à entreprendre à 23 ans en créant sa propre boîte : “Sénégal Agronomie, Immobilier, Automobile et Transit”.  Au début, il avait cinq employés directs qu’il payait chaque mois à Spécial Events et 15 employés indirects. Aujourd’hui, plus de vingt jeunes qu’il avait embauchés et formés sont devenus des chefs d’entreprise. Chacun embauche en retour, presque 10 employés.

 « J’ai tout laissé pour monter ma boîte en démarrant avec l’exportation de fruits et légumes. A l’époque, je n’avais pas de fonds ; j’ai donc créé ma boîte avec zéro franc. J’économisais, j’avais des dettes, mais je ne lâchais jamais prise ». Aujourd’hui, à 36 ans, il en est à sa quatrième boîte : Spécial évents Sénégal, Calebasse de l’excellence Awards, Trophées de l’environnement, Groupe 7environnement media. Comme Wally Seck, lui aussi a été décoré par le maire de Memphis, aux Etats-Unis, dans le cadre de l’évènementiel dont il est initiateur. L’humiliation et la trahison l’ont forgé à devenir celui qu’il est aujourd’hui : un homme indépendant. « Je me rappelle un jour, un grand homme d’affaires très connu au Sénégal a déchiré ma lettre de sponsoring alors que je sollicitais son aide sur la préparation de ma première édition de “Calebasse de l’excellence Awards”. Cette anecdote m’a forgé, c’est pourquoi je dis souvent aux jeunes qu’il faut être têtu et endurant pour réussir dans l’entreprenariat. »

Cursus, ambitions et vie privée !

Diplômé en Gestion des entreprises à UCAO, Pape Amadou Mbodj a suivi la formation en Marketing Communication. Très persévérant, il est un scientifique, il était très fort en mathématique, et a eu son BAC S2.  Il a réussi ses examens BAC, BFEM et CFEE après deux tentatives.  Après une année sans étude, il a tenté de pénétrer l’Europe dans le cadre du travail. « J’ai eu à partir à l’international pour le business. Soit pour décrocher des partenariats ou organiser des évènements. Mais jamais pour y travailler éternellement. Je crois au Sénégal, j’entreprends au Sénégal. C’est pourquoi je suis contre l’immigration clandestine. »

Petit et de teint clair, Papa Amadou Mbodj est un homme séduisant avec une voix grave. Il se dit quelquefois capricieux, mais totalement collant, laisse-t-il entendre. Célibataire, il nous confie être la recherche de sa dulcinée. Il voudrait être follement amoureux d’elle.

 Son souhait est de faire la connaissance d’une femme compréhensive, simple et courtoise, laquelle sera prête à fonder avec lui une famille unie. Que le rêve se réalise.

%d blogueurs aiment cette page :