GMT Pile à l'heure

La Ligne du Devoir

Port de lunettes-La visée esthétique et la vente clandestine des lunettes au trône: Inadaptées, les lunettes peuvent entraîner des anomalies oculaires Khadidiatou GUÈYE Fall

Étant un accessoire très complexe, les lunettes sont un instrument optique conçu pour ajuster la vision. Elles sont recommandées aux personnes souffrant d’anomalies visionnaires. Ces dernières les portent constamment. Mais pour d’autres personnes, les lunettes portent une visée stylée et esthétique. Sans en tenir compte, l’usage des lunettes les expose à une panoplie de risques de problèmes de vision.

Le port des lunettes est devenu un phénomène de mode. Beaucoup de personnes s’en procurent sans raison valable ou pour raffiner leur mise. Certaines personnes laxistes préfèrent acheter des lunettes auprès des marchands ambulants qui n’ont que faire des risques, plutôt que d’aller se faire consulter chez un ophtalmologue et s’acheter des lunettes chez l’opticien, spécialisé dans le domaine.

En tenue d’ouvrier, Djadji déambule dans l’atelier de son boss. Dans son lieu de travail, les barres de fer font le décor. Des portes déjà construites, des escaliers en fer, des barils vides, des grilles de façades, autant de matériaux en fer nécessitant d’être reforgés. Il s’agit d’un atelier de menuiserie métallique.

Pour reforger le fer, Djadji utilise le pistolet à souder. En contact avec le fer, cet outil génère de petites étincelles. Ces étincelles agissent sur les yeux négativement. D’après un site français, la lumière visible produite lors du soudage est si vive que l’iris de l’œil peut éprouver des difficultés à se contracter suffisamment ou assez rapidement pour réduire la quantité de lumière parvenant à la rétine. Il en résulte des éblouissements temporaires et une fatigue oculaire. C’est ce type de problème que rencontre Djadji dans son domaine. Donc pour éviter toute forme de complication oculaire, il utilise des lunettes.

« Je ne suis pas intéressé par les lunettes. Mais mon travail m’y oblige. Pour éviter un éventuel souci, je mets en général des lunettes noires pour atténuer la lumière vive que dégagent les étincelles », affirme le jeune menuisier métallique.

Pour s’en procurer, il achète ses lunettes de protection chez les vendeurs ambulant. Pourtant, il existe des lunettes professionnelles pour soudeurs, mais Djadji ajoute que les boutiques de ce genre manquent à Dakar : «C’est rare de voir une boutique spécialisée dans la vente de lunettes pour soudeur ; parfois, à l’arrivée de certains conteneurs, on y aperçoit ces petits outils extrêmement rares, mais en général, je m’en procure auprès des vendeurs ambulants.

Phénomène de mode

C’est un phénomène de mode pour Mme Barry. Petite de taille, elle passe inaperçue.

Mme Barry est loin d’être simple ; c’est pourquoi elle s’habille différemment. Pour attirer l’attention de ses clients et donner l’apparences d’une femme instruite, elle rajoute des lunettes fashion. La visée est de mettre en valeur sa personne ; c’est qu’elle confie : « J’aime les lunettes et j’en dispose une collection. Les lunettes me mettent en valeur, surtout que je suis très petite avec un visage pas aussi grand. L’usage des lunettes me donne une certaine hauteur. Les gens ont tendance à croire que les femmes qui portent des lunettes sont les plus intelligentes. Je me suis appropriée  cette affirmation pour valoriser ma personne surtout dans mon milieu de travail ».

Cette dame n’a jamais consulté un spécialiste pour savoir quel type de lunette elle doit utiliser. « Je ne suis jamais allée à une consultation chez l’ophtalmologue. J’ai un fournisseur de lunettes juste à l’arrêt du bus qui m’appelle à chaque fois qu’il a de nouvelles lunettes », fait dévoiler Mme Barry, l’air très instruite avec ses vitres. Elle crédibilise ses propos en insistant sur le fait qu’elle n’a aucun problème de vision, qu’elle utilise les lunettes sans degré et qui lui permettent de supporter la lumière du soleil.

Le cas de Mme Barry est d’ailleurs un problème courant au Sénégal : les gens ignorent que des verres mal adaptés aux yeux du porteur peuvent conduire à une multitude de symptômes. C’est qui est arrivé à cette jeune fille. Depuis son enfance, elle jouait avec les lunettes de son papa, instituteur à l’époque. Après des années, la jeune candidate au Bfem s’est retrouvée avec des problèmes oculaires.

« Je ne savais pas que l’utilisation des lunettes pouvait provoquer dans le futur ces troubles de la vision. Je me retrouve avec des anomalies sur chacun des deux yeux : pour l’œil droit,  j’en porte 0,25 et pour l’œil gauche,  j’en mets 0,50 » se confie la fille âgée de 15 ans.

Pour Faly,  le port des lunettes est venu accidentellement. En effet, elle a la vision brouillée quand ses yeux sont en contact avec une lumière vive comme le soleil. Elle explique la raison de son port de lunettes qui n’est ni plus ni moins à titre curatif : « Je n’aime pas les addictions, les rajouts au naturel ont tendance à me déranger. Ils m’envahissent généralement. Mais le cas des lunettes m’a un peu dérangée au début. Je ne suis pas ces grandes dames qui portent des lunettes pour faire ressortir leur beauté ou leur prestance. Ce qui m’a lié avec les lunettes est strictement sanitaire. Parce que quand je suis chez moi, je ne les mets pas tout simplement parce que je ne sens pas le besoin de les mettre. Par contre quand je sors la journée et que je suis en contact avec la lumière du jour, l’usage des lunettes devient impératif. Elles me permettent d’accommoder ou d’ajuster la lumière en fonction de l’intensité ».

Portées pour corriger certaines anomalies oculaires, les lunettes sont devenues un outil de prestance. Beaucoup de personnes s’en servent pour mettre en valeur leur attitude et leur personne, alors que chaque type de lunettes a une fonction déterminée. Ce qui échappe aux usagers hors normes, c’est que le port de lunettes inadaptées engendre des troubles de vision et peut provoquer des maux de têtes, de l’étourdissement entre autres.

%d blogueurs aiment cette page :