GMT Pile à l'heure

La Ligne du Devoir

Passé-présent – Eusebio: « Monument national » tout en or, une première

Premier Noir doré et fixé sur le territoire en tant que « monument national » et foot-balleur portugais né au Mozambique, alors colonie portugaise, Eusebio reçut en 1965 le Ballon d’or, qui récompensait à l’époque le meilleur joueur européen. Il fut à la fois le premier Portugais et le premier joueur de couleur à recevoir ce trophée, et il demeura jusqu’à sa mort une idole au Portugal.

Eusebio da Silva Ferreira, dit Eusebio, est né le 25 janvier 1942 à Lourenço Marques (aujourd’hui Maputo), d’un père Mozambicain blanc et d’une mère noire, dans une famille très modeste. Orphelin de père à cinq ans, peu assidu à l’école, il échappe à la morosité de son quartier de Mafalala en jouant au football. En 1957, il est engagé par le club de Lourenço Marques, filiale du Sporting Portugal. À dix-huit ans, en 1960, il gagne le Portugal : alors qu’il aurait dû jouer au Sporting Portugal, il choisit le Benfica Lisbonne ; cela provoque un imbroglio juridique, et il ne pourra enfiler le maillot du Benfica que l’année suivante.

Le talent de cet avant-centre athlétique, à la frappe puissante, éclate rapidement au grand jour : en 1962, avec Benfica, il remporte la Coupe d’Europe des clubs face au Real Madrid d’Alfredo Di Stefano et Ferenc Puskas à l’issue d’une somptueuse finale (5-3) ; lui-même inscrit deux buts en 3 minutes. Dès 1964, l’Inter Milan souhaite recruter celui qu’on surnomme désormais la « Panthère noire ». Mais le dictateur Salazar, considérant le footballeur comme un symbole de son Estado novo, l’élève au rang de « monument national », ce qui empêche de facto tout départ à l’étranger. Eusebio se trouve otage d’un régime qu’il ne cautionne pas « ma politique, c’est un ballon », déclarera-t-il –, et il ne pourra quitter le Portugal qu’après la « révolution des œillets », trop tard pour bénéficier des ponts d’or des clubs italiens et espagnols. Avec le Benfica Lisbonne, Eusebio se construit néanmoins un magnifique palmarès : il est onze fois champion du Portugal, sept fois meilleur buteur du Championnat ; il inscrit 473 buts en 440 matchs.

Universalis.fr

%d blogueurs aiment cette page :