GMT Pile à l'heure

La Ligne du Devoir

Parcelles Assainies: Amadou Ba s’affranchit de Mbaye Ndiaye Par Charles Thialys SENGHOR, Desk politique, Le Devoir

Mbaye Ndiaye, ancien maire des Parcelles, ne doit plus compter sur Amadou Bâ. L’ancien ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’Extérieur a prouvé au natif de Fatick qu’il est libre de se mouvoir parce que « nous ne sommes pas en chefferie ». Mais ce recadrage remettant Mbaye Ndiaye à sa place devrait ouvrir une autre guerre. A suivre…

Amadou Bâ a été littéralement ramassé voire brutalisé par Mbaye Ndiaye, visiblement irrité par les ovations reçues par l’ancien ministre des Affaires étrangères de la part des militants de l’Alliance pour la République (APR). L’on rapporte que l’ancien directeur général des Impôts ne lésine pas sur les moyens pour venir en aide aux populations, notamment ses militants.

Le coup de sang de Mbaye Ndiaye a eu le mérite de sortir Amadou Bâ de son confort pour montrer qu’il n’est plus sous tutelle. L’ancien maire des Parcelles assainies s’est rangé à l’arrivée d’Amadou Bâ, donnant l’impression d’être son parrain.

Mais, à force d’être épié dans ses moindres faits et gestes, Amadou Bâ fini par exploser sa colère. « Nous ne sommes pas dans le domaine de la chefferie, c’est même dépassé. Nous sommes à l’ère des équipes, et c’est ce qui nous procure des victoires. Maintenant dans un compagnonnage, il peut y avoir des satisfactions et des déceptions. Personne ne fait l’unanimité », avait-il répondu à Mbaye Ndiaye qui visiblement voulait lui mettre des œillères. Ce dernier lui demandait de « faire attention » à ceux qui poussent à « des combats qui ne sont pas les siens… »

L’ancien ministre des Affaires étrangères, même ayant perdu sa place au sein du gouvernement, ne veut pas rester à la marge. Il continue son travail de sape. On l’a vu après les émeutes du mois mars dernier allant de porte en porte au chevet des victimes ou des familles de victimes dans son fief.

L’ancien ministre « riche comme » Crésus, selon certains, a les moyens de sa politique. Amadou Bâ qui a dirigé la liste départementale de la majorité présidentielle de Dakar aux dernières élections législatives, compterait également de solides soutiens du côté de certains hauts responsables qui soufflent à l’oreille du président de la République à l’image de Farba Ngom.

Le patron départemental de l’Alliance pour la République (Apr) à Dakar peut se targuer de maintenir une base politique très confortable au niveau de la capitale sénégalaise. L’ancien ministre de l’Economie, des Finances et du Plan a, aussi, été très proche de la première Dame lors des dernières élections législatives, s’affichant fièrement avec elle lors des rencontres politiques.

C’est peut-être autant d’atouts qui valent aujourd’hui à Amadou Bâ certains coups de boutoir de la part de ses camarades de parti. Mais l’ancien ministre de l’Economie, des finances et du plan a décidé de s’affranchir de la « tutelle » de Mbaye Ndiaye. Le directeur des structures de l’Alliance pour la République devra donc apprendre à vivre sans Amadou Bâ.

%d blogueurs aiment cette page :