GMT Pile à l'heure

La Ligne du Devoir

Panorama politique : Clap de fin

Parrainages et tournées politiques

Clap de fin

La fin des parrainages permet d’évaluer la représentation réelle des responsables de Louga où le candidat du Pur a terminée sa tournée d’avant campagne dans ce qu’ils appellent le temple de ressourcement.

La 8e région retient son souffle. On sait que les 3 départements vivent intensément les tribulations et les trépidations du contexte préélectoral. Avec des acteurs politiques d’inégale pointure. Qui sont Mamadou Mamour Diallo, Moustapha Diop, Mberry Sylla, Aly Ngouille Ndiaye et… Karim Wade ? Ils prêtent une oreille attentive au sort de Sonko.


Synthèse de Mamadou Mansour Diène

Benno et son représentant Amadou Bâ. Pastef et son Sonko de tous les espoirs. Le PDS et ses Karimistes attentistes. Le Djoloff et son candidat lâcheur de bébé.
Avec la descente en force des Modou modou, les couples ont veillé devant la télé ; le 3e âge est resté attentif aux commentaires des radios. La jeunesse active retenue autour des parties de thé est animée par des discussions passionnées. On évalue avec ferveur les chances de l’opposition …avec des souhaits de verdicts équitables du conseil constitutionnel. On saura dans une semaine les décisions des 7 sages.

Election présidentielle

Le Pur en toute pureté spirituelle

Le candidat des Moustarchidines est arrivé à Louga dans la sainte nuit du jeudi au vendredi 29 décembre, à quelques heures de la sortie des Sages du Conseil constitutionnel pour le tirage au sort de l’ordre de passage des dossiers de candidature.

Permanence, quartier général ou concession familiale des talibés locaux de serigne Moustapha Sy ? C’est selon des appréciations des ouailles ou des  militants de ce temple de ressourcement.

A Keur Serigne Louga, toute une foule  disciplinée a écouté Alioune Mamadou Dia déplorer le malvivre des Ndiambour-Ndiambours. Préconisant des solutions au manque d’eau potable malgré le Lac de Guiers), la pêche, l’élevage et l’agriculture moribonde, la revalorisation du trafic ferroviaire, enfin la renaissance de l’art et de la culture dans cette contrée du chant et de la danse.