GMT Pile à l'heure

La Ligne du Devoir

M’Balia Camara n’a pas été assassinée

M’Balia Camara n’a pas été assassinée : livre posthume
Auteur : Émile Tompapa Éditeur : Harmattan Guinée
Date de parution : 10/10/2018

« (…) l’Almamy David Sylla, armé d’un sabre affûté, à la suite d’une estocade, aurait eu à transpercer de part en part le ventre de la dame M’Balia Camara, enceinte de huit mois… »

Sans état d’âme, l’auteur de cet ouvrage polémique assure que non, ce n’est pas lui qui a porté le coup fatal, et s’inscrit ici en porte-à faux avec cette version.

Cette nouvelle version des faits, témoignage à titre posthume, s’invite dans le débat autour de la mort douloureuse de M’Balia Camara, héroïne nationale du Parti démocratique de Guinée.

Émile Tompapa, qui ouvre ainsi une nouvelle controverse, était un proche aussi bien de la victime, M’Balia Camara que de l’assassin présumé, David Tondon, chef de canton de Labaya.

Emile Tompapa était un touche-à-tout et il allait toujours au bout de ses recherches. Historien, musicologue et journaliste, il a été un témoin privilégié de la période d’avant l’indépendance de la Guinée jusqu à sa mort, en 2005, à Conakry. Il laisse derrière lui un lot important d’ouvrages inédits. Comme directeur de la station de radio « Guinée, la voix de la Révolution », il a initié et formé toute une génération de journalistes dont certains sont devenus très célèbres.

Emile Tompapa a été décoré de la croix de Compagnon de l’Indépendance ainsi que de la médaille d’honneur du Travail.

%d blogueurs aiment cette page :