GMT Pile à l'heure

La Ligne du Devoir

Mauvaise gestion des inondations : La Ld-Debout indexe Macky Sall

Dans un communiqué dont nous avons reçu copie, la LD-Debout a fait un constat sans complaisance de la gouvernance du régime de Macky Sall.

«En vérité, le constat est que le Sénégal est actuellement inondé par la mal gouvernance et ces inondations physiques ne sont que la conséquence de l’anarchie qui règne dans un pays où, avec le cocktail de la promotion des incompétents, de la corruption et de la pauvreté, il n’y a plus depuis longtemps une planification et aménagement adéquats de l’habitat et des infrastructures communes », ont tranché Pape Sarr et ses camarades.

C’est pourquoi la LD Debout signale au Président de la République qu’il est grand temps qu’il s’élève à la hauteur de ses responsabilités avant que notre pays ne sombre. Dans ce cadre, le parti l’invite à sortir de la bulle de la politique politicienne, de mettre fin à ce « dialogue national » grotesque, pour engager les réformes sérieuses déclinées par les conclusions des Assises nationales et de la CNRI qu’attendent notre pays, le Sénégal.

Selon le texte, Macky Sall est le seul responsable de la situation en tant que chef de l’Exécutif. Toutefois, pour aider le Président dans sa quête, la LD Debout lui suggère de suivre les mêmes traces des 6 000 milliards de francs CFA du gaz et du pétrole « perdus » par le peuple sénégalais, avec « l’appui » de Frank Timis et de son frère.

Par ailleurs, face à cette situation, la LD Debout demande au gouvernement de prendre toutes les mesures d’urgence nécessaires pour soulager les souffrances de ces populations et rétablir les conditions d’une bonne mobilité sur tout le territoire national. «La gravité de ces inondations, qui coïncide avec la crise de la COVID-19, demande à ce que l’Etat mobilise d’importantes ressources financières », précisent ces opposants.

La LD Debout s’étonne, d’ailleurs, du fait que le Président de la république en arrive à se demander où sont passés les 750 milliards destinés au programme décennal (2012-2022) de lutte contre les inondations, alors que c’est le peuple qui devrait le lui demander. Le peuple pourrait surtout lui rappeler que c’est son beau-frère qui a géré le Ministre de l’Eau et de l’Assainissement de 2014 à 2019. Demander à l’ONAS ou toute autre structure à propos de cet immense pactole, c’est se dérober, pensent-ils.

%d blogueurs aiment cette page :