GMT Pile à l'heure

La Ligne du Devoir

Matam-Élections Communales: Les listes départementales se taillent la part du lion Par Habib KÂ, Chef du bureau régional de Matam, Thilogne

Le département de Matam, à la Presidentielle de février 2019, comptait 141.292 électeurs répartis entre 10 communes dont Nabadji Civol (26.302), Bokkidiawé (23.353), Ogo (19.207) en sont les 3 premières plus peuplées, suivies derrière  par les Agnams (16.638), comme l’indiquent les données ci-après :

Nabadji Civol

Electeurs               26.302

pour cent              18,61%

proportionnalité    11

conseillers              5

Bokkidiawé

E.                            23.353

P.                           15,53%

P.                            10

C.                            5

Ogo

E.                            19.207

P.                            13, 59

P.                             9

C                              2

Agnams

E.                              16.638

P.                              11, 78%

P.                               7

C.                               24

Si la proportionnalité était le critère de choix, critère objectif, démocratique, Nabadji Civol ne serait pas délesté de 6, ainsi que Bokkidiawé de 5, Ogo de 7, Dabia de 2, Ourossogui 1, pour faire la part belle à Agnam avec 24 conseillers au lieu de 5.

Why ?

À défaut de contrôler, comme en 2014, l’ensemble des maires du département de Matam, voire celui de Kanel, Farba Ngom a fait du département son affaire personnelle en reconduisant son président Amadou Djibril Diallo et en lui adjoignant un bureau entièrement acquis à sa cause.

Faut-il rappeler que le département de Matam est une affaire apéro-apériste, avec en lame de fond une contestation sérieuse du leadership d’un Farba très autoritaire, très dominant, qui à la limite a fini d’irriter les nerfs des autres leaders locaux, que même les plus serviles sont devenus répulsifs ?

%d blogueurs aiment cette page :