GMT Pile à l'heure

La Ligne du Devoir

Maguette Ngom, leader du parti NIDA, membre de la majorité présidentielle: « Le président Macky Sall doit continuer de sillonner le Sénégal et de communier avec les populations » Entretien dirigé par Charles Thialys SENGHOR, Desk politique Le Devoir

Président du parti Nouvelle intelligence pour le développement de l’Afrique (Nida), Maguette Ngom allié du président de la République revient ici sur les raisons de la réconciliation entamée par les ex-camarades des coalitions “Macky 2012” et “Les Républicains/doomi rewmi”. Le conseil technique à la présidence de la République, justifiant les visites économiques du président de la République à l’intérieur du pays, souligne que l’opposition, « sans argument », fait dans la désinformation. Il invite le président Macky Sall à continuer de sillonner le Sénégal pour se rendre compte de ses réalisations et communier avec les populations.

Maguette Ngom, qu’est-ce qui est à l’origine de la volonté de fusionner « Macky 2012 » et « Les républicains/doomi rewmi » près de 6 ans après la séparation ?

Effectivement, après deux tentatives de réunification de la grande famille de premiers alliés du président Macky Sall, nous sommes prêts cette fois ci à jeter la base d’une union sacrée pour faire face à notre avenir politique mais aussi pour mieux défendre le président de la République et ses réalisations. Pour la matérialiser, nous avons choisi de la dénommer « Macky2012/véritable alternative républicaine » (M12/VAR).

Apparemment, cette volonté de fusion ne fait pas l’unanimité. Comment allez-vous vous y prendre ?

Nous ne pouvons pas, pour le moment, avoir l’unanimité face à ce nouveau projet que nous venons d’entreprendre. Mais nous espérons que dans un proche avenir, nous aurons tout le monde, y compris même d’autres leaders non membres de la coalition « Macky 2012 » ou de la coalition « Les Républicains/doomi rewmi ».

Que répondez-vous à l’opposition qui qualifie les visites “économiques” du président Macky Sall de « campagne électorale déguisée » parce qu’il se sait déjà perdant ?

L’opposition est dans le désarroi car elle est incapable de faire ce que le président Macky Sall est en train de faire depuis 2009, année où il a quitté le Parti démocratique sénégalais, à nos jours, autrement dit, parcourir plus de quatre-vingt-six (86) mille kilomètres pour faire le diagnostic des difficultés des Sénégalais, élaborer la vision yoonu yookuté et la décliner de manière architecturale en programmes.

Et après ces réalisations, il est tout à fait normal que le président de la République revienne sur le terrain pour apprécier, avec les populations, ce qui a été fait et ce qui reste à faire. C’est dans cette logique pédagogique que s’inscrit la méthode de gestion inclusive et participative du président Macky Sall. En somme, je pense que l’opposition, sans argument, fait dans la désinformation.

Pensez-vous que le fait de transporter des personnes d’un coin à un autre pour suivre le président Macky Sall dans ses tournées soit la meilleure manière d’aider son pouvoir ?

Personne n’a été transporté. Tous ceux qui sont présents à ces rencontres lors de ces visites présidentielles sont des fils et filles Foutanké qui vivent au Fouta, à Dakar, à Bambey ou ailleurs et qui sont venus témoigner au président de la République leur joie et leur satisfaction par rapport à tout ce qu’il a réalisé au niveau de leur terroir. Je reviens sur ce que je disais plus haut pour redire que l’opposition, incapable de suivre le rythme du président de la République, dans sa volonté de servir les Sénégalais, dans toutes ses composantes, se permet de faire dans la désinformation. Je pense que les Sénégalais sont suffisamment matures pour comprendre son jeu.

Quelles sont, aujourd’hui, les forces de la majorité présidentielle en perspective des élections locales prévues en 2022 ?

Nos forces sont, selon moi, l’unité, le dialogue pour déboucher sur des investitures consensuelles ; elles portent aussi, à coup sûr, sur la vulgarisation des réalisations du président de la République pour barrer la route à ces somnambules et ces délinquants qui ont de programme que l’insulte à la bouche et la pyromanie. Mais qu’ils sachent qu’ils trouveront les vrais patriotes qui ne les laisseront jamais brûler ce pays devant eux.

Que devrait faire le président pour consolider sa majorité ?

Le président Macky Sall, leader de la coalition Benno bokk yakaar et de la grande majorité présidentielle, doit réunir tout le monde, écouter tout le monde et élargir davantage sa base en ouvrant sa porte à tous ceux qui souhaitent le rejoindre. Le président Macky Sall, président de la République, doit aussi continuer à sillonner le Sénégal pour se rendre compte de ses réalisations et communier avec les populations.

%d blogueurs aiment cette page :