GMT Pile à l'heure

La Ligne du Devoir

Les perles de reins, l’arme séductrice, sonore et provocatrice: « Bine-bine», érotique, pour l’homme, protectrice pour l’enfant Khadidiatou GUÈYE Fall

Très petites et parfois difficiles à apercevoir, les femmes les dissimulent jalousement sous leur pagne. Pour les astucieuses, ces perles en ceinture représentent une arme de séduction. Beaucoup de femmes en font un objet pour définir leur féminité et provoquer leur mari. Cet ornement de hanches érotique, sensuel et féminin ne laisse pas les hommes de marbre.

Les perles aux reins, autrement appelés ceinture en perles, sont un ensemble de colliers attaché autour des reins de la femme, juste au-dessus des hanches. Cette ceinture caractérisée comme un accessoire tabou renferme beaucoup de mystères. Pour certains, cet accessoire constitue un élément qui participe à l’embellissement la femme.

Daga Fall est une fille, de taille moyenne. Elle met les perles aux reins pour charmer les hommes. « Je mets des perles aux reins tout le temps. Quand même, je les porte souvent pour me faire plaisir. C’est un outil qui fait mon charme. Mais puisque je suis célibataire, je l’utilise pour attirer les hommes. Ils adorent ça quand c’est beau et visible avec un court t-shirt qui laisse apparaître les reins », avoue Daga sans gêne.

Pour confirmer ses propos, elle nous montre les petites perles attachées autour des reins qui scintillent. Elle soutient que ces perles ne sont que des petites comparées à celles qu’elle compte mettre une fois déclarée madame.

Très coquette dans son tailleur, la future mariée commence déjà à prendre l’habitude de mettre des perles autour des reins.

Sous couvert de l’anonymat, elle s’ouvre à nous et assume son ancrage dans ces genres d’astuces.  L’utilisation de la ceinture en perles lui permet d’affirmer sa féminité : « J’aime bien ces articles de séduction ;  même si je ne suis pas encore mariée, je me suis déjà initiée à ça. Mais avant tout, je mets ces perles pour affirmer ma féminité. Comme le disent certaines veilles dames que la féminité de la femme doit s’apercevoir dans sa mise, sa démarche et dans son accoutrement ». La future mariée soutient qu’elle préfère pour le moment mettre de petites perles en cristal en attendant son mariage pour choisir celles qui feront succomber son homme.

D’après certaines vieilles dames, le port de la ceinture de perles n’est pas à négliger pour la femme africaine et sénégalaise en particulier. Même si dans certaines communautés l’utilisation de cet accessoire renvoie à la femme sénégalaise reconnue dans son monde d’arsenal d’astuces.

Cette dame de 45 ans habite à Guédiawaye, elle aime porter la ceinture depuis qu’elle s’est mariée. Elle prépare ses nuits avec la ceinture en perles. Elle déclare qu’elle en met chaque jour depuis qu’elle a connu son mari.

« J’ai commencé à les mettre quand je me suis mariée. Je les mets parce qu’il y a des hommes qui adorent voir leurs femmes avec ces perles autour d’elles », avance la grande dame. Elle confie qu’elle met la ceinture en perles juste pour faire plaisir à son mari. Elle les enlève rarement si ce n’est de changer de motifs : « Mes perles sont toujours avec moi je les enlève juste pour changer la couleur ou le motif. J’en ai de rares et belles perles aux reins. Surtout la nuit, je peux changer et remplacer par des chainettes très modernes ». Malgré son âge, la dame ne recule pas, elle met toujours à jour ses accessoires quand il s’agit d’ornement érotique féminin qui enchante beaucoup de Sénégalais.

D’après Saliou, un homme de 30 ans encore célibataire, les ceintures en perles sont un paradis pour les hommes. Saliou ne cache pas sa faiblesse aux sons des perles : « J’aimerais vraiment avoir une femme qui porte des ceintures en perles, c’est un outil aphrodisiaque. Ça montre que la femme est prête à satisfaire son homme. Même si ma femme n’en dispose pas, je n’aurais pas l’abaissement d’aller lui en acheter ».

Saliou accrédite que ce n’est pas pour rien que les « bine-bine » sont portés autour des hanches à l’abri des regards ; il s’agit pour lui d’un mythe pour les autres hommes.

La dame revient sur la séduction par le biais des perles aux reins. Elle fait savoir qu’une femme mariée doit toujours porter des perles.  Elle formule : « Le but est de se sentir femme, on peut l’utiliser pour séduire son mari. Par exemple,  le son des perles quand la femme marche est une manière de communiquer. C’est une manière de provoquer son mari pour bien préparer la nuit ».

Différents noms sont donnés aux types de perles, mais notre interlocutrice signale que ce sont les vendeuses de « bine-bine » qui font du marketing pour écouler leurs produits mais qu’il n’en est rien. Néanmoins, il arrive que les femmes donnent un nom spécifique à une perle pour chauffer un peu les hommes : « Les femmes tentent parfois d’impressionner leurs maris avec des appellations codifiées que seuls les derniers pourront comprendre ». Elle interpelle les jeunes filles qui  mettent des perles aux reins sans connaître le but exact : « Les filles ne doivent pas en mettre car elles ne sont pas encore mariées et donc ne sont pas dans la cour des grands. Par contre, il est recommandé dans la tradition sénégalaise d’en faire porter aux enfants pour définir leur forme pendant qu’ils sont encore bébé. Outre cette utilisation, les perles aux reins soulagent la douleur de l’apparition dentaire d’un bébé. Si sa maman ne s’est jamais refusée à son mari, elle peut en extraire quelques perles qu’elle attachera autour du cou de son bébé ». La grande dame adore mettre les « bine-bine » même si les chainettes, aussi modernes qu’elles soient ne sont disqualifiées de l’arsenal féminin.

Aphrodisiaques parfois excitants, les perles aux reins apaisent les tensions conjugales et assaisonnent la vie de couple. Leur fonction érotique donne aux femmes le pouvoir d’en faire une arme incontestable pour séduire leur homme. Dans d’autres contextes, les perles constituent un élément de protection contre les mauvais esprits qui guettent les petits enfants. Quoi qu’il en soit, les jeunes filles célibataires stagnent sur la fonction d’affirmer leur féminité avec de petites perles en cristal.

%d blogueurs aiment cette page :