GMT Pile à l'heure

La Ligne du Devoir

Le pervers narcissique, un traître adorable: Le fou sans pair Par Sadany SOW

S’il porte un masque bien qu’asymptomatique, ce n’est que pour éviter la Covid.

Manipulateur, menteur, arrogant, bipolaire… Outre ces caractères perfides, la séduction est le point fort du pervers narcissique. Sa carte d’identité est ramassée.

Le pervers narcissique porte un masque.

Non pas pour lutter contre la Covid-19, mais pour bluffer ses victimes.

L’expression “pervers narcissique” est utilisée en psychologie pour désigner les individus présentant une personnalité marquée à la fois par un narcissisme exacerbé et des traits de perversion morale. Les pervers narcissiques sont considérés comme des psychotiques sans symptômes. Dans cette psychologie, le narcissisme, l’amour de soi, qui est une partie naturelle de toute personnalité, est portée à son paroxysme ; le besoin d’être admiré constamment, associé à un manque de reconnaissance et d’empathie, définit un trouble de la personnalité narcissique. Initialement identifiée par Paul Claude Racamier, qui décrit une forme particulière de perversion en 1986, la perversion, en d’autres termes, est une façon organisée de se défendre de toutes douleurs et contradictions internes et de les expulser pour les faire couver ailleurs, tout en se survalorisant aux dépens d’autrui.

La perversion, différente du pervers narcissique, est le fait de détourner ; elle est aussi une composante commune de la personnalité de chacun. Actuellement, avec la pandémie, ce sont les pervers  ou agresseurs sexuels qui en souffrent. Cherchant souvent à faire marcher leur business libidineux dans leurs “où” préférés ( daaras, université, transports en communs), ils voient leur désir se confiner à cause des nouvelles mesures de prévention mises en place.

Cette contrainte ne menace malheureusement pas le pervers narcissique. Pouvant être un conjoint, un mari, une épouse, un collègue, les pervers narcissiques sont présents partout, et aucune mesure de prévention ne peut les calfeutrer. En définition plus claire, le pervers narcissique est une personne séduisante, sympathique et parfois réservée, qui a une image dévalorisante de lui-même et qui se valorise en rabaissant les autres. Il les objective. Sexuellement parlant, il pourra devenir un ancrage supplémentaire qui utilisera les pulsions primaires, animales afin de maintenir sa victime dans la dépendance.  Étant un terme à la mode, il est utilisé assez rapidement lorsqu’on est déçu lors d’une relation.

“Mon mari est un ange aux yeux du monde je deviens un diable une fois à la maison”.

 

Pour lire la suite de l’article, consultez le gratuitement sur notre journal à la page 2 ou téléchargez le :

%d blogueurs aiment cette page :