GMT Pile à l'heure

La Ligne du Devoir

La nuit de noce, un rituel intimement sacré. Que faut-il comprendre de son importance? Par Sadany SOW

Beaucoup en ont peur ! En majorité les femmes. La première nuit que passent ensemble les deux mariés est souvent perturbante pour bon nombre de couples ; elle demeure un sujet tabou pour la société sénégalaise. Traumatisées sont souvent les femmes. Impatients, brusques et pas astucieux sont souvent les hommes. De ce fait, ce rituel qui devrait représenter une union charnellement conjugale pour le couple se transforme en une nuit cauchemardesque avec des conséquences fréquemment démesurées. 

Major de sa promotion, Alfredo Miguel Diaz, diplômé en Sociologie de l’université Gaston Berger de Saint-Louis, nous éclaire sur certaines interrogations.

Découvrons !

C’est quoi le rituel de la nuit de noce et son importance ?

Alfredo Miguel Diaz :

Le rituel de la nuit de noce est devenu une tradition sociale et étape fondamentale à tout nouveau couple, d’où son importance à ne pas négliger parce qu’elle joue un rôle de catalyseur dans un couple.

Elle met à nu l’honnêteté et la chasteté de deux mariés face aux proches et aux deux familles. En outre, elle marque ou matérialise une alliance tant charnelle (entre les époux) que sociale (entre la famille).

Qu’entendez-vous par ‘’mettre à nu l’honnêteté et chasteté des deux mariés’’ ?

Alfredo Miguel Diaz :

Juste vous expliquer que le rituel est considéré comme une aberration sexuelle. L’écart d’imagination, de honte, de pudeur. Ça permet au couple de ne plus se sentir gêné l’un envers l’autres, en bref !

Quel doit être le rôle de l’homme avant, pendant et après le rituel ?

Alfredo Miguel Diaz :

L’homme a un rôle fondamental à jouer lors de ces moments. Il doit démontrer son amour et rassurer sa femme car c’est de cette nuit spéciale pour eux qu’ils vont se découvrir l’un à l’autre. Ils vont s’unir tant spirituellement que physiquement ;  donc il est important qu’ils soient en parfaite harmonie pour vivre ces moments de joie et cela dépendra en grande partie du comportement de l’homme. Il ne doit pas banaliser ces moments ou être égoïste. Il doit surtout veiller à son plaisir tout comme veiller à son bonheur, être patient doux et affectueux. Là-bas, son sens du partage doit être au-dessus.

Comment analysez-vous une nuit de noce ratée ?

Alfredo Miguel Diaz :

Une nuit de noce ratée est surtout négative au niveau émotionnel car,  en ce qui concerne le sexe, ils pourront se rattraper et tout faire pour regagner confiance ; mais émotionnellement, c’est difficile à rattraper. Il va sans dire que c’est une étape fondamentale pour la femme. C’est un moment où elle se dévoile à son mari, surtout intimement. S’il se trouve qu’elle est vierge, ça sera la première fois qu’elle expérimente l’acte sexuel. Elle va s’en ressortir changée émotionnellement et physiquement. L’expérience que la femme en aura influencera aussi ses changements soit positifs ou négatifs . Et par malheur, si le rituel est raté, ça risque d’être compliqué pour la suite. En effet, ça serait comme prendre un mauvais départ. Il y aura une situation d’inconfortable et de gène qui s’installera entre les deux jeunes mariés.

Le gène entre couple sera-t-elle la seule conséquence d’une nuit de noce ratée ? ET qu’est-ce qui peut rendre ce rituel médiocre ?

Alfredo Miguel Diaz :

Le manque d’expérience, de patience, d’astuces et de conseils. Au Sénégal, l’éducation sexuelle est  si négligée et refoulée que cela nous porte préjudice. Pourtant, elle fait partie de la vie naturellement. L’envie d’avoir soif, de dormir, d’aller aux toilettes est la même que l’envie de s’accoupler. Mais notre culture voudrait que nous refoulions ce besoin naturel jusqu’après échange d’alliances. De ce fait, beaucoup de choses nous échappent sur ce sujet. Cependant, pour ce qui pourrait être les autres conséquences, la révolte de la femme sur ses enfants, le non désir, la prostitution, …

Est-il plus malin de faire le rituel le même jour du mariage ou est-il nécessaire de le renvoyer pour plus tard ?

Alfredo Miguel Diaz :

Oui, le faire le même jour serait mieux à mon humble avis…l’un ne va pas sans l’autre. Il serait même plus sage de terminer ce qui a été entamé… car cela évitera le trac entre mariés et leur permettra de mesurer la grandeur de l’engagement avant de s’y adonner. Mais par intermittence, tout peut s’y produire et voire même la séparation du couple…pour un simple malentendu venant même au sein des membres de la famille.

Le rituel est-il plus important pour la femme que pour l’homme ?

Alfredo Miguel Dias :

Il doit l’être pour eux deux car ce n’est ni pour l’un ni pour l’autre mais pour eux deux. Ensemble, ils doivent y entrer d’un même pas, main dans la main.

 Quel message allez-vous lancer à ces jeunes mariés ou futur ?  

Alfredo Miguel Diaz :

Mon message serait de rappeler à tout homme ou femme voulant s’engager dans le mariage…  Le niveau d’importance que cela a dans la vie d’une personne, et ne jamais s’engager inconsciemment. La nuit de noce est un symbole traditionnel très parant du niveau d’importance du mariage. Elle est pleine de leçons de chasteté que les deux doivent garder pour leur propre dignité et en même temps elle marque le début d’un nouveau chapitre dans la vie des deux mariés à travers leur alliance…et le tout toujours dans l’optique de faire leur bonheur, et le bonheur de leurs enfants et de leurs familles respectives.

%d blogueurs aiment cette page :