GMT Pile à l'heure

La Ligne du Devoir

La mairie de Saint-Louis, ah oui ! Mais gare à Mary Teuw Niane qui nourrirait des ambitions présidentielles Propos recueillis par Fanny ARDANT

Il a ouvertement déclaré la guerre à son camarade de parti Mansour Faye en décidant de se présenter pour les prochaines élections municipales à Saint-Louis. Mary Teuw Niane, puisque c’est de lui qu’il s’agit, a des chances pour conquérir sa localité : la capitale du Nord. Aura-t-il le soutien de son mentor politique, Macky Sall qui a « tout » donné à son beau-frère, Mansour Faye ?  Certainement pas, selon l’analyste politique Momar Diongue. Qui, non seulement avance que tous ceux qui ont barré la route à Mansour Faye n’ont pas été épargnés par le président, mais précise aussi que de là à se prendre la tête et vouloir lorgner le fauteuil de Macky Sall,…, surtout que le président sortant n’a pas, pour le moment, désigné de successeur, ou clôt le débat d’un éventuel 3e mandat. L’ancien ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, Mary Teuw Niane risque de ne pas faire le poids. « Qu’il réussisse le test de Saint-Louis d’abord ! » , suggère Momar Diongue à l’universitaire sur les colonnes de « Le Devoir ». Entretien !!!

Mary Teuw Niane, peut-il être maire de Saint-Louis ?

Oui, il a une ambition pour la mairie, ça c’est vrai. Il a un casse-tête pour occuper la mairie de Saint-Louis parce qu’il est un fils de la localité, et il a une base politique là-bas. Mais est-ce qu’on lui laissera la possibilité de concurrencer Mansour Faye ? Marie Teuw Niane, il est tout à fait libre de postuler pour la mairie de Saint-Louis. Et je crois que c’est un rêve pour un acteur politique d’être le maire de sa localité. Conquérir une mairie, ça anoblit un homme politique et lui confère une légitimité dans sa localité. Donc, il a tout fait libre de postuler à la mairie. Maintenant, vu la position qu’occupe aujourd’hui Mansour Faye qui est le maire de Saint-Louis et qui sans doute entendra le demeurer, bénéficie de la préférence du président de la République et des moyens de l’État. Comme il est à un niveau dans un ministère qui est éminemment stratégique, celui du Développement communautaire et de l’équité territoriale et sociétale qui le mène à gérer beaucoup d’activités dans le cadre du gouvernement. La Délégation  générale à la solidarité nationale, là, c’est un instrument qu’il (Mansour Faye) pourra utiliser pour asseoir son emprise à Saint-Louis.

 

Lire la suite de l’article à la page 5 de notre journal ou en le téléchargeant gratuitement :

%d blogueurs aiment cette page :