GMT Pile à l'heure

La Ligne du Devoir

La chronique de Mass Niang – Cheikh Ahmadou Bamba Ndiaye: À la source du savoir auprès de Cheikh Saad Bouh Par Masse NIANG

Vite, le Pdf : je suis curieux de savoir comment tu fais pour arriver à Louboudou sans prendre le temps de t’arrêter à Guet Ardo chez Cheikh Aldiouma Bâ. Quoique Cheikh Ahmadou Bamba Ndiaye  (sage de Louboudou comme tu l’appelles), fils de son père Cheikh Ahmadou qui n’était pas encore Bamba, ait le dénominateur commun de la Hadriya avec Mouhamadou Cheikh Aldiouma : avoir été à la source du savoir auprès de Cheikh Saad Bouh.

Et si tu veux après, on évoque l’exégèse de Mala’al Oûûla ou la rencontre de Thieyène entre Cheikh Saad Bouh, Cheikh Bamba Touba  et Cheikh Aldiouma.

Attention : ce n’est pas une rencontre physique. Ces 3 là ont prié côté à côte pendant des années sans jamais se voir. Et les signes du destin ont fait le reste.

Ouiiiii, Bamba est Hadr…

Et je peux même ajouter Cheikh Hadramé et Cheikh Sadibou Chérif, les 2 frères qui ont fondé Ngoumba Géoul et qui font que tout hadr fait le vœu de reposer aux côtés des illustres fils de Cheikh abdoul’hadr Djeylani…

Bamba et Ngoumba Guéoul ne tiendraient pas sur un double numéro spécial “Le Devoir”.

Avoues que tu l’as fait par devoir. Qu’Allah te rétribue

PS/// Ah j’allais oublier : Cheikh Hadramé et Cheikh Sadibou sont le nom de beaucoup de choses dans l’expansion de l’Islam au Sénégal, dans leur périple de Touweyzikte en Mauritanie jusqu’au Sud en Casamance, et la rencontre avec une autre grand “répartiteur” de l’Islam de Touba-Guinée à Marsassoum : El hadj Mouhamadou Fodé Diaby, fondateur de Taslima, continue à Madina Wandifa communément appelé Carrefour Diaroumé…

Vite, vite le PDF. Promis, je serais très indulgent.

Infinie grattitude à toi,

Chel Arams.

%d blogueurs aiment cette page :