GMT Pile à l'heure

La Ligne du Devoir

La chaîne à la cheville: Quand les femmes confondent mode et appartenance Khadidiatou GUÈYE Fall

Les femmes aiment naturellement les accessoires de mode. Pour se faire belles et attirer les regards sur elles, elles usent d’accessoires de mode : montre, bague, collier, bracelet… A chacune, le bijou qu’il espère lui donner une valeur exponentielle. Parmi ces accessoires, la chaîne à cheville marque son emprunt avec une certaine discrimination.

La chaîne à cheville est un accessoire qui sert d’ornement des pieds. On l’appelle aussi bracelet de cheville. Dans l’histoire, la chaîne à cheville renferme de nombreuses significations. Cela renseignait sur l’appartenance à un groupe distinct, à une communauté.  Attacher une chaîne sur le pied avait une signification selon le lieu.

Pour certains, son origine est en Inde. De nos jours, les jeunes filles ornent leur pied sans tenir compte des préjugés affiliés à cet accessoire de pied.

Ndèye Amy est une jeune femme victime de la mode. Évoluant dans le milieu de l’esthétisme, elle assume tous les artifices relevant sa beauté. Ndèye porte des chaînes à la cheville en catimini :” J’aime tout ce qui me rend visible ; c’est pourquoi je mets des chaînes à pied. Ça hausse la prestance. Mais ma mère n’aime pas ce bijou”. Ndèye Amy sait bien jouer des tours à sa mère qui lui interdit de mettre des bracelets de pied. D’après la mère de notre interlocutrice, ce bijou attaché au pied révèle un libertinage que les hommes aventuriers cherchent à détecter. Pour Ndèye, cette connotation donnée à l’attachement de l’objet sur le pied, est révolue car : « Toutes les filles en portent maintenant, c’est une tendance et ce n’est pas parce que dans l’histoire ancienne, porter une chaîne à cheville appartenait à tel groupe social qu’on ne doit pas l’utiliser pour une autre fin”, se défend-elle.

Faty War portait ce bijou à son pied gauche. C’est quand elle a été interrogée au tableau par un de ses professeurs qu’elle a commencé à attirer les regards sur son pied. Ignorante, elle n’avait aucun aperçu sur l’histoire de cette joaillerie de pied. ” Mon professeur de comptabilité m’a demandé si je savais pourquoi certaines femmes mettent cet accessoire. Mais la seule réponse, c’était de mettre en valeur ma mise. C’est par la suite que je me suis débarrassée des chaînes. Franchement, je ne savais pas que la chaîne à pied distinguait la femme libre à la femme mariée” regrette l’étudiante en Master.

Pendant très longtemps, choisir un pied pour y porter une chaîne en argent ou en or pouvait traduire une appartenance sexuelle de la femme. A la cheville droite, le bracelet traduit l’hétérosexualité de la femme. Pour la cheville gauche, la chaîne symbolise l’homosexualité ou la bisexualité de celle-ci.

Cependant, les filles semblent inouïes à ce fait qui a perdu, à juste titre, sa connotation d’antan. Les femmes en disposent pour paraître plus particulières, parfois elles l’utilisent comme objet de séduction. Chose qui laisse certains parents dans le pessimisme et dans l’inquiétude vu l’aspect influent du phénomène.

Le Devoir

%d blogueurs aiment cette page :