GMT Pile à l'heure

La Ligne du Devoir

Kourtrajmé: la première école gratuite de cinéma à Dakar Chérifa Sadany Ibou-Daba SOW

5 mois, 14 jeunes, session scénariste

L’école kourtrajmé a ouvert ses portes aux 14 jeunes qui démarrent la formation en session scénariste. Une session qui dure 5 mois et qui permet à la jeune génération l’accès aux métiers du cinéma.
Kourtrajmé est un collectif cinématographique fondé en 1995 à Paris et Bamako par Ladji Ly, Kim Chapiron, Romain Gavras et Toumani Sangaré. Il regroupe plus de 250 personnes et de nombreuses productions dont des documentaires, courts-métrages et clips vidéos. Son ouverture à Dakar, après Marseille en France et Clichy Montfermeil, permet aux jeunes passionnés de cinéma d’avoir une formation gratuite sans prérequis de diplôme et sans limite d’âge.
Selon Toumani Sangaré, le directeur de l’école Kourtrajmé de Dakar, la série connaît aujourd’hui un réel engouement au Sénégal. « C’est donc pourquoi il est nécessaire de donner des débouchés professionnels à nos élèves. C’est important de pouvoir aussi leur offrir cette formation, qui a ses particularités » affirme-t-il.
PROJET CONCRET
Pour Ladji Ly, cofondateur de Kourtrajmé et réalisateur du film à succès «Les misérables», ça a été un parcours de combattant. «Franchement concrètement, au moins 80 % de nos élèves sortent de la formation avec un projet concret. La plupart aujourd’hui travaillent pour des plateformes telles que Netflix, pour des sociétés de production ; on a signé à peu près neuf longs-métrages… Donc l’idée,  c’est d’appliquer cette méthode dans toutes les écoles et donner la chance et l’opportunité à toutes ces personnes de s’exprimer, de raconter leurs propres histoires », a-t-il fait savoir.
L’objectif final de la session scénariste qui regroupe sept femmes et sept hommes est que les 14 élèves écrivent et réalisent deux courts-métrages et un pilote de série Tv». Cependant, les premières productions sont attendues en décembre 2022, pour la deuxième formation en réalisation qui est prévue de débuter au mois de juin avec d’autres apprentis réalisateurs, nous informe Le directeur de l’école Kourtrajmé de Dakar.
Entre-temps, l’envie de mettre en place d’autres écoles à Madrid, en Guadeloupe, etc… se nourrit petit à petit. « Apprendre le cinéma par le collectif», c’est le slogan clair de la première école de cinéma gratuite à Dakar.
%d blogueurs aiment cette page :