GMT Pile à l'heure

La Ligne du Devoir

Kocc Barma Fall, le sage aux quatre touffes de cheveux Par Khadidiatou GUĘYE Fall

Des savants, l’Afrique n’en manque pas. Revisitez l’histoire du Sénégal, le nom de Kocc Barma Fall scintillera. Le célèbre philosophe dont les proverbes et adages retentissent dans nos oreilles. L’Europe a ses philosophes soutenus par leur disciple à travers l’écriture mais l’Afrique aussi a son Kocc promu par la tradition orale.

Au Sénégal, la culture et la tradition conditionnent notre vie. Dans certaines familles ancrées dans leur culture, les personnes âgées sauvegardent les valeurs inculquées par leurs parents. Ces valeurs se transmettent de génération en génération. Mais la transmission est saccadée par certains jeunes emportés par les Occidentaux. Ces jeunes ignorent les érudits qui ont laissé leur emprunt dans l’histoire du Sénégal. Parmi ces érudits, Kocc Barma Fall se démarque avec ces célèbres quatre touffes.

De son vrai nom Birima Maxuréja Demba Xolé Fall, Kocc Barma est classé dans l’histoire du Sénégal parmi les plus grands penseurs. Kocc est aussi considéré comme l’un des plus grands philosophes sénégalais et d’Afrique grâce à ses fameuses maximes.

Fils de Makhourédia Fall Demba Khoulé et de Nguéné Khéwé, Kocc grandit dans sa maison familiale avec ses frères et sœurs.

Originaire du village de Ndiongué Fall, dans l’arrondissement de Ndande (Louga), en l’année  estimée vers 1584. Kocc a aussi bien séduit sa postériorité  que les personnes de son  époque.

On lui accolait le statut de maître dans l’art de la parole dans la langue wolof :  il n’était pas seulement philosophe, Kocc était à la fois penseur, moraliste et poète. D’après l’histoire, le sage a vécu dans le royaume du Cayor à l’époque où Daaw Demba Fall  était le Damel du Cayor.

Kocc Barma disposait d’un type de tam-tam appelé « Ndeund ». Cet instrument était un outil de communication qui dévoilait différentes tonalités et que la population arrivait à décoder. Il était lui-même un glossaire avec ses nombreux adages et maximes. Kocc se démarquait par ses quatre touffes. Ces quatre touffes de cheveux sur la tête de Kocc en disaient plus, chaque touffe de cheveux symbolisait une de ses célèbres maximes parmi lesquelles : « Domou djitlé dou dom »(un enfant du premier lit n’est pas un fils),« Buur dou Mbokk » (le roi n’est pas un parent), « Djiguéne sopal té boul wolou »( Aime ta femme, mais ne lui accorde pas toute ta confiance), « Makk mat na bayi sim réw », (un vieillard est nécessaire dans un pays)…

Ces quatre adages sont les plus célèbres au Sénégal. L’histoire nous apprend qu’à l’époque, il était obligatoire d’être conforme avec les normes établies : la tête rasée. Mais Kocc, par son anticonformisme, a franchi les règles et s’est retrouvé avec quatre touffes de cheveux. Seule sa femme connaissait le symbole de chaque touffe. Secret qu’elle partagea sous pression avec le Damel.  Ceci avait provoqué la colère du roi. Ce dernier condamna Kocc Barma à mort. Mais grâce à un vieillard, le roi laissa kocc saint et sauf. Kocc est un orateur qui organisait des rencontres d’échanges d’idées. Et cela servait au roi de bien gérer la cité et gouverner son peuple.

Kocc avait la rhétorique, il missionnait la régulation de la société. Sa verve faisait de lui le porteur de voix des sans-voix. Ses milliers de proverbes et adages font lui « une encyclopédie orale dont les Sénégalais se glorifient avec fierté. Kocc Barma Fall est mort en 1654. Il a été enterré à Ndiongué Fall. Un mausolée y a été construit en 2007 par le ministre de la Culture de l’époque Mame Birame Diouf. Le Ndeund de Kocc y est conservé en tant vestige matériel. Le bâtiment peint en blanc et jaune laisse apparaître la représentation du sage avec ses quatre touffes de cheveux.

%d blogueurs aiment cette page :