GMT Pile à l'heure

La Ligne du Devoir

Idrissa Seck sur son retour aux affaires : “La nécessité crée l’exception, même en religion””

Lors de sa prise de fonction ce jeudi au Conseil économique social et environnemental (CESE), en rempalcement d’Aminata Touré, Idrissa Seck est revenu sur son revirement, lui qui avait juré qu’il n’accepterait jamais une nomination par décret. 

“J’avais expliqué que je ne serai jamais dans un poste par décret. Mais la nécessité crée même l’exception, même en religion”, a-t-il coupé court ses détracteurs.

L’ancien Premier ministre a aussi démenti avoir fouillé dans la gestion de Aminata Touré, qu’il a par ailleurs rendu hommage dans son discours. ” Quand j’ai rendu compte à qui de droit, il m’a demandé de faire la situation de référence. Mais je n’ai fouillé la gestion de personne. D’ailleurs, je n’ai même pas ce temps. Après avoir terminé ce travail, je le transmettrai à la présidente sortante (Aminata Touré) “, a indiqué Idrissa Seck.

Faisant montre de sa bonne foi, le président du Conseil départemental de Thiès a confié : ” même le secrétaire que j’ai trouvé, je ne le changerai pas, s’il est capable de faire le travail qu’on lui demande. Maintenant, le temps est au travail “.

Renseignant qu’” il n’a jamais fouillé ” dans la gestion de Mimi Touré, qui n’a d’ailleurs laissé aucun dossier sur le patrimoine immobilier du Cese.

 

%d blogueurs aiment cette page :